Brèves 

#BringBackOurGirls se manifeste à Bordeaux

#LibérezNosFilles (DR)

#LibérezNosFilles (DR)

Dans le cadre de la journée du 13 mai 2014 lancée par le collectif #LibérezNosFilles, l’association bordelaise Engagées appelle à un rassemblement pour la libération des lycéennes nigériennes. Il aura lieu ce mardi de 17h30 à 18h sur le parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux.

Le groupe islamiste armé Boko Haram a revendiqué lundi 5 mai l’enlèvement de 223 lycéennes mi-avril dans le nord-est du Nigeria. Par la voix de leur chef Abubakar Shekau, dans une vidéo de 57 minutes obtenue par l’AFP, il a annoncé vouloir « vendre » comme « esclaves » et « marier » de force.

« J’ai enlevé vos filles, déclare le chef du groupe extrémiste. Je vais les vendre sur le marché, au nom d’Allah. Allah dit que je dois les vendre, elles sont à Lui. […] J’ai dit que l’éducation occidentale devait cesser. […] Les filles, vous devez quitter [l’école] et vous marier. […] Je vais épouser une fille de 12 ans, je vais épouser une fille de neuf ans. »

Dans une nouvelle vidéo diffusée ce lundi 12 mai, Aboubakar Shekau affirme avoir converti à l’islam toutes les lycéennes. Il exige, en échange de leur libération, celle de prisonniers du groupe islamiste aux mains du gouvernement.

Le sort des jeunes filles et l’incapacité des autorités nigérianes à leur venir en aide ont suscité une très vive émotion dans le pays et à l’étranger.

Un groupe baptisé « Bring back our girls » (Ramenez nos filles) a organisé une série de manifestations dans tout le pays pour demander au gouvernement et à l’armée de faire plus d’efforts pour libérer les adolescentes.

A l’instar de Michèle Obama et de Christiane Taubira, des centaines de milliers d’anonymes et de célébrités ont pris d’assaut les réseaux sociaux avec le hashtag #BringBackOurGirls pour attirer l’attention sur le sort des lycéennes.

L’association Engagées porte le flambeau à Bordeaux

Créée par Emmanuelle Ajon et Florence Lamarque – deux femmes de gauche actives dans la vie politique et associative bordelaise –, « Engagées » est une association féministe qui se veut « utile » en dehors de tout discours extrême.

Dans le cadre de la journée organisée par le collectif #LibérezNosFilles, Engagées appelle à un rassemblement le mardi 13 mai de 17h30 à 18h sur le parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux.

« Chaque jour où qu’elles soient, ces jeunes filles enlevées doivent entendre le bruit de la mobilisation internationale pour demander leur libération et savoir, qu’elles n’ont pas été abandonnées. Tant qu’elles ne seront pas libres, nous ne n’aurons pas de répit.
Pour ajouter au mouvement de solidarité qui s’est créé sur Internet et leur apporter soutien ainsi qu’à leurs familles à travers le hashtag #BringBackOurGirls, nous devons aujourd’hui montrer que derrière le virtuel, il existe des femmes et des hommes qui veulent faire entendre leur indignation réellement.
De plus, afin que ce type de drame ne se reproduise plus, un préalable est à atteindre : sécuriser les chemins de l’école partout dans le monde. Ne l’oublions jamais : l’éducation et la scolarité des jeunes filles restent le meilleur outil pour atteindre l’égalité des chances et repousser l’obscurantisme. »

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.
En BREF

Déchets : le principe pollueur-payeur va s’appliquer à Bordeaux Métropole

par Simon Barthélémy. 2 929 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La Dune du Pilat a grandi d’1,3 mètre et culmine à 110,5 m

par Walid Salem. 408 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Défenseur des droits saisi de cas de violences policières sur des journalistes

par Simon Barthélémy. 327 visites. Aucun commentaire pour l'instant.