Economie 

Bordeaux a son moteur de recherche d’emploi

actualisé le 22/09/2015 à 00h36

Le site emploi.bordeaux.fr, conçu par Jobi Joba (capture d'écran)

Le site emploi.bordeaux.fr, conçu par Jobijoba (capture d’écran)

Lancé par la mairie de Bordeaux et conçu par l’entreprise pessacaise Jobijoba, le site internet emploi.bordeaux.fr entend faciliter les recherches des demandeurs d’emploi.

Sur ce moteur de recherche, à l’ergonomie simple comme celle de Google, qui agrège les résultats de dizaines d’autre sites emploi partenaires, on trouvait par exemple ce lundi 6406 offres d’emploi à Bordeaux et 10 kilomètres à la ronde, et 8682 en étendant la recherche à un rayon de 50 kilomètres.

Les demandeur d’emploi et les entreprises peuvent facilement et gratuitement se créer un compte et déposer leur CV ou leurs annonces.

« Beaucoup de demandes affluent vers la mairie car les gens sont un peu perdus dans leurs recherches, déclare Virginie Calmels, adjointe en charge de l’économie et de l’emploi. Ce site répond à une double attente, celle des Bordelais demandeurs d’emplois, et celle des entreprises qui cherchent à recruter et dont les offres ne trouvent pas preneurs. »

La mairie de Bordeaux et la Maison de l’emploi contribuent au financement du site, dont le coût annuel global est de 14900 euros. Depuis la création d’une plateforme équivalente à Pessac cette année, Jobijoba a équipé à ce jour sept agglomérations, représentant près d’une centaine de communes et 2,4 millions d’habitants.

« Nous investissons le moins d’argent public possible pour le plus de résultats, poursuit Virginie Calmels. L’idée n’est pas de réinventer la roue ou de se substituer à des acteurs performants dont c’est le métier, mais de le faire en partenariat avec une PME locale qui a réussi à être leader français et européen sur le marché. »

18611 Bordelais à la recherche d’un emploi

Le site intéressera donc directement les 18611 Bordelais à la recherche d’un emploi, et même les 55280 habitants de l’agglomération au chômage. A l’image du baromètre de l’emploi de la région Aquitaine, également conçu par Jobijoba, emploi.bordeaux.fr distingue les secteurs qui recrutent, qu’il s’agisse de vrais métiers en CDI ou de petits boulots.

Les « top métiers », les plus courus dans la métropole, sont ainsi baby sitter (327 offres), commercial (137 annonces), assistante maternelle (135) et infirmier (132).

La plateforme identifie aussi les secteurs qui embauchent – 835 offres dans le commerce-vente, 549 dans le social et les services à la personne, 523 dans l’industrie –, et les entreprises qui recrutent. Sogeti, une filiale de Capgemini spécialisée dans le services numériques, cherche par exemple 64 personnes, et Samsic (service aux entreprises comme la propreté ou la sécurité), 56.

Ces tendances confirment les données de Pôle Emploi, selon lesquelles 82% des recrutements s’opèrent dans le tertiaire : services à la personnes (garde d’enfants), services aux entreprises (nettoyage de locaux), commerce et vente ou encore transports (conducteurs de transport de marchandise sur longue distance).

Actus liées à l’emploi

Enfin, le site permet de se tenir au courant des actualités de la ville liées à l’emploi, par exemple la tenue d’un forum de recrutement de l’armée de terre, ce mardi et mercredi place Pey Berland, suivi jeudi au même endroit d’un forum des métiers du commerce et de l’artisanat. 88 évènements de ce genre vont se tenir

Pour Virginie Calmels, qui ne perd pas de vue la campagne pour les élections régionales, « la situation de l’emploi n’est pas bonne en Aquitaine, où l’on a enregistré l’année dernière la plus forte croissance chômage du chômage des jeunes (+5,4%), et une hausse de 5,2% du nombre global de chômeurs catégorie A contre 3,9% niveau national ».

Néanmoins, le taux de chômage dans la zone d’emploi de Bordeaux est selon Pôle Emploi légèrement supérieur au chiffre régional : 10,1%, contre 10% de la population active en Aquitaine (idem en métropole).

« L’Aquitaine, et le bassin d’emploi de Bordeaux en particulier, sont particulièrement attractifs, rappelle-t-on à Pôle Emploi. Chaque année, 26 000 personnes rejoignent la région, dont 12 000 en âge de travailler. Ainsi, pour que le taux de chômage stagne, 12 000 créations nettes d’emploi sont nécessaires chaque année. Or aujourd’hui l’économie régionale créé de l’emploi, mais pas à cette hauteur. Mécaniquement, le taux de chômage augmente. »

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

A Bordeaux, le premier match européen de rugby arbitré par une femme

par La Rédaction. 343 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Toujours plus de personnes à la rue à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 202 visites. 1 commentaire.

La direction de Ford Blanquefort condamnée pour ne pas avoir tenu ses engagements

par Xavier Ridon. 486 visites. 1 commentaire.