Vie pratique 

Un été sans le sou et sans soucis à Bordeaux et autour

actualisé le 06/10/2016 à 00h20

Les quais, un lieu de promenade qui a réconcilié les Bordelais avec leur fleuve (WS/Rue89 Bordeaux)

Les quais, un lieu de promenade qui a réconcilié les Bordelais avec leur fleuve (WS/Rue89 Bordeaux)

Plus d’un Français sur trois déclare ne pas prendre la route des vacances durant l’été selon l’Unaf. Les ouvriers et les inactifs sont les plus lésés majoritairement car ils n’ont pas les moyens. Alors, coincé à Bordeaux ? Xavier Ridon et Walid Salem vous livrent leurs bons plans pour vous divertir, vous rafraîchir et prendre l’air !

Dans « les vacances au bord de la mer », Michel Jonasz chante les congés des familles modestes :

« On allait au bord de la mer / Avec mon père, ma sœur, ma mère / On regardait les autres gens / Comme ils dépensaient leur argent / Nous il fallait faire attention / Quand on avait payé le prix d’une location / Il ne nous restait pas grand-chose »

Quarante ans plus tard, le thème reste d’actualité si ce n’est que de plus en plus de Français regardent les vacanciers partir durant l’été. Selon le centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vies, 66% des Français déclaraient partir en vacances en 1960, alors qu’ils sont 60% cette année – la courbe est tombée à 52% en 2008.

Alors, pour ceux et celles qui ne peuvent pas partir, voici quelques conseils pour garder quelques kopecks et se payer des glaces à l’eau accompagné de quelques sons des congés instaurés il y a 80 ans par le Front Populaire suite aux grèves massives.

Le parc de l'ermitage de Lormont (Xavier Ridon/Rue89 Bordeaux)

Détente assurée au parc de l’Ermitage de Lormont (XR/Rue89 Bordeaux)

Quand on se promène au bord de l’eau

  • Pour une balade, les quais de Bordeaux c’est l’évidence. Il y a de quoi passer quelques bons moments autour d’un pique-nique ou un apéro quai des Queyries, se rafraichir en pataugeant sur le miroir d’eau ou aller boire un verre à la guinguette Chez Alriq, Les chantiers de la Garonne, ou au bas Lormont grâce au Bat3.
  • Toujours sur les quais, mais au sud du pont de pierre, le quai des sports propose sa 9e édition. Elle est aux couleurs du Brésil – Jeux Olympiques obligent. Il y a les mâtinées « seniors » avec yoga, sophro et pilates ; la danse et la zumba les mercredis dès 19h ; la salsa tous les jeudis à 20h. On note qu’une bibliothèque éphémère s’installe jusqu’au 13 août.
  • Chaque été, 60000 personnes posent leur serviette sur la plage de Bordeaux-Lac. Ils sont 80000 à Bègles-plage. On y vient à vélo, en voiture ou à pied via notamment le tram C pour fouler le sable bordelais (15 min depuis la Victoire), via la liane 11 pour faire trempette dans l’eau béglaise (30 min). Niveau animation, à terre on fait du beach volley et sur l’eau on se met à la voile, au kayak, au paddle ou à l’aviron. Du lundi au dimanche, la plage de Bordeaux est surveillée de 12h à 19h et celle de Bègles de 11h à 19h.
  • La rencontre des bateaux en bois et autres instruments à vents connaît son 19e été depuis la renaissance des Chantiers Tramasset au Tourne. Du 26 au 31 juillet, plus de 3000 personnes sont attendues autour de la navigation et d’une armada musicale.
  • En s’éloignant du centre de la métropole et où se mêle toujours plan d’eau et nature, on peut filer par le Bat3 au parc de l’Ermitage de Lormont, en car au domaine d’Hostens dans le Sud-Gironde ou en voiture (car les transports en commun le desservent moins bien) au domaine de Blasimon dans l’Entre-deux-mers. D’autres plans d’eau en Gironde vous propose de faire trempette ou de pratiquer les sports nautiques, la plage de Dagueys ou le lac d’Espiet.
  • A moins d’une heure en voiture de Bordeaux, le Parc de Cantefrêne à Ambès offre la fraicheur de ses plans d’eau, les loisirs de ses installations, et ses nombreuses tables de pique-nique et la possibilité d’utiliser ses barbecues. On peut aussi se rendre sur les bords de la Dordogne pour prendre le frais au port d’Izon également équipé de tables de pique-nique et d’un barbecue avec vue imprenable sur la rivière à l’heure du mascaret, tout comme au port de Génissac. Au port d’Arveyres, une très belle promenade sur le chemin de halage vous laissera profiter de l’ombre des arbres et, un peu plus loin, à Sainte-Terre, une autre promenade au bord de l’eau vous conduira jusqu’à « la plage » de la commune où la guinguette du camping municipal vous attend avec sa terrasse ombragée.
  • Comment évoquer les guinguettes au bord de l’eau sans parler de l’historique Chez Quinquin à Macau et de ses légendaires crevettes blanches de l’estuaire à l’anis étoilé ? S’il faut attendre une table, vous avez tout le temps de faire une balade sur le chemin du Bord de l’eau. Vers Parempuyre, une autre adresse offre une terrasse au bord de l’eau : Le Port de Lagrange.
Un concert Relâche en 2015 place Saint-Michel (DC/Rue89 Bordeaux)

Un concert Relâche en 2015 place Saint-Michel (AboutLightAndMen@Kami)

C’est un petit bal musette

  • Fort de son financement participatif réussi, le festival Relâche va enflammer les nuits bordelaises. Gratuits, accessibles et de qualité, les concerts vont faire bouger rive gauche et rive droite jusqu’au 3 septembre, dont deux dates cette semaine, avec quelques beaux noms : Boo Boo Davis, Ausmuteants, Nashville Pussy…
  • Également gratuit (et sur réservation), les Inédits de l’été vous feront voyager jusqu’au 2 septembre. Du Brésil à la République Démocratique du Congo, les soirées proposées sillonnent l’agglomération pour découvrir la singularité d’un pays, d’une langue, d’un style musical et d’un lieu. L’événement est présenté dans le cadre de l’Été métropolitain qui, lui aussi, propose pas mal de festivités presque tous les soirs.
  • Une nouvelle initiative dans le le paysage musical bordelais, les rendez-vous « With love » de l’I.boat. Tous les mercredis jusqu’à la fin du mois d’août, le bateau des Bassins à flot propose des soirées solidaires dont le prix d’entrée est libre (1€ minimum). La recette est reversée à des associations caritatives. Mercredi dernier, Keep a Breast a pu récolter 450€. L’idée est aussi de promouvoir des artistes locaux en cale comme en terrasse.

Prends la route mon p’tit gars !

  • Envie de voir la mer mais de garder quelques kopecks pour s’y payer une glace ? Le plus économique est de regonfler son vélo et muscler ses mollets en profitant des voies vertes. Sinon, pour 4,20€, les bus Transgironde font l’aller-retour de Bordeaux jusqu’à Lacanau, le Cap Ferret, le Porge, Carcans. Un poil plus cher en TER, le voyageur estival déboursera 15€ pour faire l’aller-retour Bordeaux-Arcachon. Certains trajets combinent même le billet avec une location vélo à l’arrivée : pratique pour se balader sur place.
  • En rentrant dans les terres, le département propose un ticket de bus avec des réducs. En prenant un car Transgironde (4,20€ l’aller-retour) en direction de Blaye, le vacancier paiera moins cher sa visite de la citadelle (3€ au lieu de 6€), sa croisière à la découverte de l’Île Nouvelle (14€ au lieu de 18€ pour les adultes). L’offre est réservée aux 100 premiers clients de l’office de tourisme de Blaye.
  • La même opération est accessible pour faire la visite guidée de la cité médiévale de Saint-Emilion et la route des vins aux alentours. Avec un ticket aller-retour en Transgironde, les activités sur place videront moins vite votre porte-feuille (respectivement 9€, 8€, 12€). L’offre est là aussi réservée aux 100 premiers clients de l’office de tourisme local.
  • Jusqu’au 4 septembre, les TER Aquitaine proposent ses billets aller/retour d’été : Bordeaux-La Rochelle pour 20€, Coutras-Hendaye pour 30 euros, Cenon-Royan pour 20 euros.
Musée national des douanes (MI/Rue89 Bordeaux)

Musée national des douanes (MI/Rue89 Bordeaux)

Mais aussi…

  • La fédération de pêche propose une initiation gratuite sur les lacs de Lacanau, Carcans et Hourtin où se rendent les voies vertes cyclables et les bus Transgironde. Programme détaillé : peche33.com
  • Deux randos roller et pistolets à eau sont programmés les 29 juillet (nocturne) et 7 août (après-midi). Pour y participer, il « suffit » de savoir tenir sur ses jambes. Infos complémentaires : airoller.fr
  • Comme chaque été, le festival Cinésites projette gratuitement et en plein air dans les villes de la métropole bordelaise.
  • Les musées restent ouverts durant l’été souvent avec des tarifs attractifs si ce n’est gratuit (sous condition). On conseille celui des Douanes à Bordeaux (3€), de la Création franche à Bègles (entrée libre et gratuite), de la sécurité sociale sur les hauteurs de Lormont (entrée gratuite).

Et vous ?

Vous avez sans doute des trouvailles et des bons plans, partagez les !

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.
En BREF

La taxe d’habitation va grimper à Bordeaux et « pénaliser les plus pauvres »

par Simon Barthélémy. 1 869 visites. 1 commentaire.

Pour l’arrivée de la LGV, manif des cheminots et traminots CGT

par Xavier Ridon. 473 visites. 2 commentaires.

L’exposition « Sauvages » pour libérer les animaux des spectacles

par Margaux Deuley. 206 visites. Aucun commentaire pour l'instant.