Sport 

La piscine Galin remise dans le bain fin 2019

actualisé le 19/10/2016 à 08h24

La piscine Galin, à la Benauge, est fermée depuis 2 ans (SB/Rue89 Bordeaux)

La piscine Galin, à la Benauge, est fermée depuis 2 ans (SB/Rue89 Bordeaux)

Alors que l’association Bast-ID appelle à une manifestation de nageurs pour la réouverture de la piscine Galin, la mairie a donné le calendrier des travaux pour ce bassin fermé depuis deux ans.

Un conseil aux amateurs de danse qui attendraient la salle promise pour pratiquer leur art à Ginko : préparez une manif en tutu et ballerines, et vous aurez des nouvelles de la ville. L’association Bast-ID a en effet annoncé un rassemblement de nageurs en maillot et palmes devant la piscine Galin pour fêter ce samedi la « non-inauguration » de celle-ci.

Résultat : la mairie de Bordeaux, voulant peut-être éviter que ce mouvement ne fasse trop de vagues, a donné des précisions sur l’avenir de la piscine, fermée depuis deux ans : « On est tous dans le même bassin », a affirmé ce jeudi le maire adjoint du quartier Jérôme Siri lors d’un point presse, où étaient présens deux membres de Bast-ID, jeune association d’habitants de la rive droite.

Fermée depuis septembre 2014 suite à la découverte d’amiante dans des gaines de ventilation, Galin a du faire l’objet d’un diagnostic précis sur la présence du matériau cancérigène dans l’ensemble du bâtiment, strictement fermé à tout public – le rendez-vous de ce jeudi s’est déroulé devant  la porte.

Mais la Ville de Bordeaux veut profiter de son désamiantage pour rénover l’équipement construit en 1966, labellisé par la DRAC comme patrimoine du XXe siècle. Objectifs d’un chantier de 7,5 millions d’euros pour la ville:

« Réadapter la piscine à la réglementation actuelle sur l’accessibilité des personnes handicapées, notamment, et aux nouveaux usages, explique Jérôme Siri. Sur le territoire de la Bastide, à chaque fois qu’on touche à un équipement public, c’est pour lui apporter des améliorations, comme les terrains en synthétique du stade Galin. »

Pataugeoire

Fin 2019, date annoncée de livraison de la nouvelle piscine, sa capacité d’accueil sera ainsi portée de 350 à 400 personnes, voire 500 si le retour d’expérience est positif. Elle sera dotée d’une pataugeoire pour les enfants, d’un solarium refait à neuf, et de cheminements et d’ascenseur adapté pour les personnes à mobilité réduite.

Jérôme Siri, maire adjoint de la Bastide, en pleine conversation avec deux membres de l'association Bast-ID (SB/Rue89 Bordeaux)

Jérôme Siri, maire adjoint de la Bastide, en pleine conversation avec deux membres de l’association Bast-ID (SB/Rue89 Bordeaux)

Les travaux devraient démarrer seulement dans un an – « délai administratif le plus serré possible pour les procédures obligatoires de consultation des entreprises et d’appel d’offre », poursuit le maire adjoint, devant les représentants dubitatifs de Bast-ID.

 « Il y a un péril social, estime Luca Trimaldi, architecte de métier. 5 ans sans piscine, c’est grave à la Benauge ».

Jérôme Siri répond que les habitants peuvent toujours se tourner vers « les 22 points d’eau et piscine de la ville, comme la plage de Bordeaux Lac, qui a reçu cet été 200000 visiteurs, mais aussi vers les piscines de Lormont, Cenon et Floirac. »

Sauf que les écoliers de la Bastide ne peuvent pas aller nager ailleurs que dans les piscines de la Ville, faute d’accord sur les créneaux avec les autres communes de la métropole, glisse Jérôme Siri. Ils doivent donc se reportenr vers Tissot (à Bacalan), Jean Boiteux (Judaïque) et le Grand Parc. Pas optimal, estime Zora Sander, de Bast-ID :

« J’ai accompagné des enfants qui avaient un créneau de 2h30 pour aller à la piscine du Grand Parc, mais on passé 1h30 dans le car, et sont donc resté à peine une heure sur place. »

Sachons cependant prendre les choses du bon côté : dans 3 ans, ces enfants sauront nager et profiteront alors vraiment de la piscine Galin.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

École : Bordeaux ne veut pas (encore) revenir à la semaine de 4 jours

par Simon Barthélémy. 700 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux veut une table ronde sur les livreurs à vélo

par Simon Barthélémy. 791 visites. 3 commentaires.

Ford : l’usine de Blanquefort épargnée par les suppressions d’emplois

par La Rédaction. 405 visites. Aucun commentaire pour l'instant.