Brèves 

L’extension de la ligne C perturbée par les mauvais signaux et… les rongeurs

Ouverte au public samedi, fermée mardi soir, l’extension de la ligne C est à nouveau fonctionnelle.

A l’arrêt pendant 24 heures, l’extension de la ligne C a été remise en état de fonctionnement mercredi soir, à 23h30. Selon Kéolis, qui a tenu une conférence de presse sur le sujet, la cause de cet incident est « un défaut de communication entre les armoires qui commandent la signalisation ferroviaire » au niveau de la gare de Bruges ; ces dysfonctionnements pouvant créer des risques de collision. Toujours selon Kéolis, ce défaut n’avait pu être repéré lors des trajets d’essai car il n’est détectable qu’après une utilisation régulière du système.

La deuxième cause de cette panne est plus inattendue encore car il s’agit des rongeurs. En effet, une partie des 7 kilomètres de l’extension se trouvent en zone péri-urbaine. Les câbles de fibre optique s’y trouvent protégés dans une gaine couverte de plaques. Toutes n’étaient pas scellées. Peu habitué à ce type de problème en ville, pourtant assez courant dans les zones rurales, le groupe Kéolis n’avait pas prévu que les rats des champs puissent s’y attaquer. Les câbles grignotés ont été remplacés et leur protection sera améliorée sur toute la longueur de l’extension.

Kéolis se veut rassurant et rappelle qu’une période de rodage accompagne inévitablement  les débuts d’une ligne de tram. Le groupe ne pense pas que cet incident portera préjudice à l’extension en terme de fréquentation. Lundi matin à 9h (à peine deux jours après son ouverture au public) le parc relais de Blanquefort était déjà complet.

L'AUTEUR
Méline Laffabry
Étudiante en Licence Culture Humaniste et Scientifique
En BREF

Nouvel aménagement pour le port de plaisance des Bassins à flot en 2018

par Walid Salem. 315 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le logement social aquitain craint une perte croquignolesque de 110 millions d’euros

par Simon Barthélémy. 1 054 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les noms de Simone Noailles et de plusieurs femmes donnés à des lieux bordelais

par La Rédaction. 622 visites. Aucun commentaire pour l'instant.