Agenda engagé 

Pétition : « Sauver la zone humide de Villenave-d’Ornon »

Ce 2 février, c’est la journée mondiale des zones humides. A cette occasion, le Collectif contre le projet de golf immobilier à Villenave d’Ornon propose de venir découvrir ce samedi 4 février « le saccage du domaine de la Plantation » :  « 200 ha de zones humides, classés en site Natura 2000, qui sont en cours de destruction pour l’aménagement d’un golf, d’un parc d’affaire, d’hôtels de luxe et de lotissements ».

Le même collectif lance une pétition pour sauver cet espace naturel  :

« Une fois de plus, de gros intérêts se sont attaqués à une zone protégée classée par la Convention Natura 2000 créée par le Ministère de l’Environnement et de l’ Ecologie il y a plus de 10 ans, en zone à protéger pour préserver la biodiversité inhérente à ce terrain ( Tortue Cistude, Vison d’Europe, Angélique des Estuaires et quantités d’autres plantes ) !

Qui plus est cette zone humide sert de bassin de rétention des eaux en cas d’inondations du Lugan et de la Garonne puisqu’elle est située aux abords de ces cours d’eau. Une fois de plus, les décideurs veulent implanter par la force un golf, gros consommateur d’eau et de produits chimiques toxiques alors que la culture du mais dans les environs est déjà un pollueur important.

Les promoteurs des alentours de Bordeaux auraient tout intérêt touristique à protéger ces zones et conserver la caractère traditionnel de la nature des Landes, écosystème fragile. Pourquoi un 14e golf en Gironde ? »

Le site de la pétition

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.
En BREF

Euro2016 : 126 millions d’euros de retombées pour Bordeaux Métropole

par Simon Barthélémy. 222 visites. 1 commentaire.

Les familles et les occupants sans-abri expulsés de l’Alouette

par Maïder Gérard. 1 147 visites. 7 commentaires.

Le journal Sud Ouest donne la priorité au numérique

par Maïder Gérard. 331 visites. Aucun commentaire pour l'instant.