Brèves 

Législatives : le PS girondin veut retirer l’investiture à un soutien de Macron

Le Parti socialiste veut faire le ménage parmi ses membres qui soutiennent Emmanuel Macron. C’est le cas de Florent Boudié, député PS de la  la 10e circonscription de la Gironde (Libourne, Sainte Foy la Grande…) : fraîchement réinvesti aux législatives de juin malgré son penchant pour l’ancien ministre de l’économie, il a, après la victoire de Benoît Hamon à la primaire, rallié officiellement le candidat d’En Marche !, lui apportant son parrainage pour la présidentielle.

Un casus belli pour la fédération PS de Gironde : ce mercredi, celle-ci demande aux instances nationales du parti « la mise en œuvre d’une procédure de désignation d’un nouveau candidat socialiste aux législatives ».

« Florent Boudié n’a de cesse, dans ses prises de parole, de rendre le Parti responsable de ses propres turpitudes », regrette dans un communiqué de presse Thierry Trijoulet.

Le Premier Secrétaire Fédéral y dénonce par ailleurs « le manque de respect affiché par le député sortant vis-à-vis des militants qui lui avaient pourtant, et malgré ses hésitations, accordé leur confiance lors du vote d’investiture le 13 janvier dernier ».

« Il doit désormais assumer ses contradictions. Lorsqu’on prône le renouvellement des pratiques et l’éthique en politique, il faut savoir se les appliquer à soi-même »

Joint par Rue89 Bordeaux, le service presse de Solferino renvoie au courrier récemment envoyé par le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, à une dizaine d’élus socialistes, dans lequel il leur est stipulé qu’ils ne peuvent plus représenter le parti aux prochaines élections. (même si le terme d’exclusion n’est plus prononcé…).

Au lendemain du lancement en Gironde de la campagne de Benoît Hamon, et alors que ce dernier durcit le ton contre Emmanuel Macron, la décision de la fédération sonne toutefois comme un avertissement aux autres élus socialistes ouvertement hostiles au candidat socialiste, sans avoir toutefois encore rallié l’ancien banquier, comme Gilles Savary.

Le meeting du leader d’En Marche !, ce jeudi à Talence, devrait donner des éléments sur les soutiens locaux dont il peut bénéficier chez les orphelins du PS comme chez ceux de Juppé.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

La taxe d’habitation va grimper à Bordeaux et « pénaliser les plus pauvres »

par Simon Barthélémy. 1 870 visites. 1 commentaire.

Pour l’arrivée de la LGV, manif des cheminots et traminots CGT

par Xavier Ridon. 473 visites. 2 commentaires.

L’exposition « Sauvages » pour libérer les animaux des spectacles

par Margaux Deuley. 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.