Brèves  Politique 

Alain Juppé appelle à dire « Non ! » à Marine Le Pen

Dans un billet publié ce samedi sur son blog, le maire de Bordeaux appelle à empêcher l’élection de Marine Le Pen à la tête de la République française et souligne « la trahison de N. Dupont-Aignant, l’attitude ambigüe de J.L. Mélenchon » et « les finasseries de certains de [ses] propres “amis” politiques ».

« La France court au désastre. » Ainsi commence le billet publié ce samedi matin par Alain Juppé sur son blog. Sans ambiguïté, il appelle à faire barrage à l’élection de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle et à voter pour Emmanuel Macron précisant que « l’abstention ou le vote blanc, c’est un coup de pouce » à la frontiste.

En pointant « la trahison de N. Dupont-Aignant, l’attitude ambigüe de J.L. Mélenchon, l’effondrement du PS, les finasseries de certains de [ses] propres “amis” politiques [qui] ajoutent à la confusion générale sur laquelle prospère le FN », le maire de Bordeaux craint non seulement que la candidate du Front national devienne Présidente de la République française, mais aussi que son score dépasse « la barre des 40%, voire des 45%, ce qui serait déjà un coup de tonnerre politique » :

« L’Union européenne qui peut résister au Brexit, et même en tirer profit, ne survivrait pas à un “Frexit” », écrit-il.

Pas de blanc-seing à Macron

En plus d’un « séisme géopolitique », Alain Juppé prévient d’un « désastre économique aussi ». Il dénonce l’éventualité de « l’abandon de l’euro qui nous a si bien protégés dans les tempêtes récentes et qui nous garantit des taux d’intérêt historiquement bas ». Enfin, la victoire de Marine Le Pen serait une « défaite morale par dessus tout » :

« Quelles que soient, ces derniers temps, les tentatives de dé-diabolisation des dirigeants du FN ou leurs danses du ventre à l’intention de l’extrême-gauche (ce qui est là une constante historique), la vérité est criante : l’histoire, l’idéologie, les hommes et les femmes qui ont fondé ou animent ce parti, bref le monde FN est depuis toujours aux antipodes du nôtre. »

Si l’ancien premier ministre appelle à voter contre la candidate frontiste, il n’accorde pas « pour autant pas un blanc-seing d’avance à Emmanuel Macron » dont le programme, « reste flou et ambigu ». Alain Juppé rappelle que d’autres échéances électorales sont proches, notamment les législatives de juin qui seraient l’occasion « reconstruire une proposition politique, fondée sur les valeurs de la droite et du centre que j’ai toujours portées ».

Alain Juppé conclut son texte avec appel au « peuple de France » : « ressaisis-toi, reste fidèle à ton génie, aie confiance. »

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.
En BREF

A Bordeaux, le premier match européen de rugby arbitré par une femme

par La Rédaction. 345 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Toujours plus de personnes à la rue à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 213 visites. 1 commentaire.

La direction de Ford Blanquefort condamnée pour ne pas avoir tenu ses engagements

par Xavier Ridon. 487 visites. 1 commentaire.