Vigie 

Grand Débat : Philippe Poutou et son « immunité ouvrière » crèvent l’écran

actualisé le 05/04/2017 à 23h54

A l’issue d’un exercice inédit – un débat entre tous les candidats au premier tour de l’élection présidentielle -, de nombreux médias saluent ce mercredi la prestation du local de l’étape, Philippe Poutou. France Info a ainsi relevé les 10 fois où le candidat du NPA s’est fait remarquer : le Bordelais émerge d’emblée visuellement du plateau avec son sweat-shirt, mal fagoté sous le poids des micros, puis refuse de participer à la photo de groupe.

Puis il joue tout au long de la soirée de cette position de candidat vraiment normal, rappelant par exemple qu’il est le seul, avec Nathalie Arthaud, à avoir un métier, et ne pas être un pro de la politique :

« On nous met dans la peau du petit candidat, de celui qui ne représente rien, qui n’a pas sa place ici, mais je crois qu’on peut parler au nom de millions de gens. »

Punchlines

Mais ce sont surtout ses attaques à l’endroit de François Fillon et de Marine Le Pen, loin des escarmouches à fleuret moucheté du débat des cinq « grands » candidats, qui sont aujourd’hui remarquées. Si en accusant le premier de « se servir dans les caisses », Philippe Poutou pourrait écoper d’un procès, souligne Le Parisien, sa punchline contre la seconde fait le tour de la toile :

« Nous, quand on est convoqués, on a pas d’immunité ouvrière », lance-t-il ainsi à la candidate du FN, qui refuse de répondre aux convocations des juges dans l’affaire des emplois fictifs au Parlement européen.

Les internautes se sont aussi régalés des attitudes de Philippe Poutou, qui en se retournant plusieurs fois vers son entourage, est devenu un mème, via quelques tweets tordants :

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

Le programme définitif du Festival Solidaire Causette

par La Rédaction. 279 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Gironde : mais pourquoi manque-t-il des professions de foi de candidats ?

par Xavier Ridon. 729 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pari tenu pour la Cité du Vin un an après son ouverture

par Margaux Deuley. 347 visites. Aucun commentaire pour l'instant.