Brèves  Politique 

Un millier de Bordelais ont marché contre Marine Le Pen

Alors que la candidate du Front national tenait son meeting au Parc des expos de Bordeaux, entre 700 (selon la police) et 2000 (selon les organisateurs) personnes ont manifesté en centre-ville, à quelques kilomètres de distance, contre la venue de Marine Le Pen et ses idées.

« Le fascisme est un poison, soyons l’antidote », proclame la banderole derrière laquelle les Bordelais se sont rassemblées à 15h place de la Victoire, avant de défiler dans les rues de Bordeaux, cadenassées par les forces de l’ordre – un décret préfectoral limitait strictement le trajet du cortège au sud de la ville.

« Tout le monde déteste le FN », « Marine, casse-toi, Bordeaux n’est pas à toi »… Les slogans ont fusé lors de cette manifestation, à laquelle avaient appelé plusieurs syndicats et organisations – Sud-PTT, AC ! Gironde, la CGT, Coordination Jeunes, le collectif antifasciste Le Pavé Brûlant, la CNT, le NPA (le candidat à la présidentielle du mouvement, Philippe Poutou, était présent)…   Le mot d’ordre : « Ni au pouvoir, ni dans la rue, ni dans les têtes : ne laissons pas le fascisme s’installer ! »

Quelques incidents ont émaillé la manif – bris de vitrines de banques, notamment. Elle s’est conclue par des échauffourées entre Black Blocs et CRS. Selon l’AFP, la police aurait procédé à une dizaine d’arrestations. Les manifestants déplorent la blessure d’une personne, qui aurait été touchée près de l’œil par les débris d’une grenade lacrymogène, et hospitalisée.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.
En BREF

Le programme définitif du Festival Solidaire Causette

par La Rédaction. 340 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Gironde : mais pourquoi manque-t-il des professions de foi de candidats ?

par Xavier Ridon. 740 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pari tenu pour la Cité du Vin un an après son ouverture

par Margaux Deuley. 353 visites. Aucun commentaire pour l'instant.