Alosa alosa
Poisson migrateur emblématique de la Garonne et de l’estuaire de la Gironde, la grande alose est menacée de disparition. Alosa alosa est une expédition pour suivre le parcours migratoire des aloses entre leur lieu de naissance et l’océan. Carnet de route par Donatien Garnier (textes) et Mélanie Gribinski (images). L’IRSTEA est partenaire de l’expédition Alosa alosa.
Alosa alosa  Blogs 

Expéditions légères : #11 Chenal

Rassemblant une scientifique, une réalisatrice, un écrivain et deux accompagnateurs, l’expédition Alosa alosa, utilise le kayak pour suivre le parcours migratoire des aloses entre leur lieu de naissance et l’océan.

(© Mélanie Gribinski)

Bouée 76. Pour moi le plus beau monument de Bordeaux. On la retrouve par vent de face, fort clapot, et avec elle le chenal. La succession des marques rouges et vertes guidant les paquebots et les plaisanciers jusqu’au le Port de la lune, les cargos jusqu’aux quais de de Bassens.

On s’arrêtera juste après au château Grattequina, pour une flûte de champagne et une brève nuit dans le gazon épais. Pour le plaisir, au petit matin, de voir les balises clignoter, traçant pour nous un chemin lumineux vers le bec d’Ambès, point de confluence entre la Dordogne et la Garonne, et ses installations pétrolières. On zigzague, soumis aux rebonds secrets du courant entre les deux rives. On croise peu de monde sur l’eau, ce qui est assez normal le trafic se faisant pour les kayaks comme pour les alosons ou les pétroliers, dans le sens des marées. Seuls le paquebot fluvial Cyrano de Bergerac, pour des impératifs commerciaux sans doute, et le chalutier à double haveneaux affrété par l’Irstea pour une campagne de prélèvement d’alosons entre Macau et Ambès, se paient le luxe pénible de remonter le courant. Il y a aussi la drague Anita Conti que nous verrons aller et venir tout le jour et jusque dans la nuit entre son point d’extraction du moment et son point de déchargement. Travail de Danaïdes non sans conséquences, par la remise en suspension des vases et des contenus toxiques qu’elles contiennent, sur l’environnement.

Il y a une vie sur le chenal. Une vie invisible, dissoute dans l’espace ou cachée sous la surface limoneuse, rythmée par l’alternance du flot et du jusant, bornée par des signaux connus de ceux-là seuls qui les emploient.

 

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Donatien Garnier
Donatien Garnier
poète, écrivain et journaliste, portraituré par Hélène David
En BREF

Vers un moratoire sur les nouveaux centres commerciaux ?

par Simon Barthélémy. 611 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

1,2 milliard d’euros nécessaires pour sauver le réseau ferré régional

par Simon Barthélémy. 559 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Plus de 10000 fainéants marchent contre la Loi Travail à Bordeaux

par Xavier Ridon. 1 885 visites. 3 commentaires.