Alosa alosa
Poisson migrateur emblématique de la Garonne et de l’estuaire de la Gironde, la grande alose est menacée de disparition. Alosa alosa est une expédition pour suivre le parcours migratoire des aloses entre leur lieu de naissance et l’océan. Carnet de route par Donatien Garnier (textes) et Mélanie Gribinski (images). L’IRSTEA est partenaire de l’expédition Alosa alosa.
Alosa alosa  Blogs 

Expéditions légères : #12 Célestes

Rassemblant une scientifique, une réalisatrice, un écrivain et deux accompagnateurs, l’expédition Alosa alosa, utilise le kayak pour suivre le parcours migratoire des aloses entre leur lieu de naissance et l’océan.

(© Mélanie Gribinski)

Tant nous fut utile cette brouette à Roque de Thau pour transporter nos kayaks et leur contenu, éparpillés en de multiples sacs étanches, depuis la cale découverte jusqu’au jardin d’Hervé et de Michelle. Potager à merveilles en lisière de roseaux, carré de soleil avec son figuier de profusion, sa voile tendue pour l’ombre. Avec, aussi, à l’angle, une passerelle lancée au déhanché de l’estuaire. Jetée de planches d’où plonger la balance sous le sillage amphihalin d’une espèce déjà presque disparue et ramener le bol de crevettes blanches pour l’entrée dans le soir ; d’où contempler l’étirement infini du crépuscule au-dessus de l’île verte et constater l’étroite coïncidence d’un vol de migrateurs remontant vers le nord avec le tracé du chenal.

Un havre parfait pour se reposer des deux longues étapes précédentes, se mettre en position svavasana, la position du mort, sous le regard d’Eric Bacle, professeur de yoga et surfeur à Saumos. Le cinquième membre de l’expédition, une vie traversée par les fonds marins philippins, tatouée par la constellation d’Orion, est-il le shaman protecteur de l’expédition ? Celui qui aplani les eaux et retient le déchainement des souffles ?

C’est un miroir plus transparent que nous fendons du ciseau de nos étraves ce matin, entre Fort Paté et l’île Nouvelle, le vasard de Beychevelle et Patiras ; un ciel d’une délicatesse immense, tulle bleu gris évanescent, que nous posons sur l’horizon. C’est l’ouverture soudaine de cet espace que Bernard Manciet, dans son crépitant « Estuari » (Multiples, 1993) voit « Posé stable sur l’après-midi comme une alose / Sur le grill sur les épines sur La Marque / Ce ventre de grésil ».

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Donatien Garnier
Donatien Garnier
poète, écrivain et journaliste, portraituré par Hélène David
En BREF

Plus de 10000 fainéants marchent contre la Loi Travail à Bordeaux

par Xavier Ridon. 1 832 visites. 3 commentaires.

La vaisselle en plastique lavée de tout soupçon par la ville de Bordeaux

par Walid Salem. 897 visites. 3 commentaires.

Retour à la case justice pour Philippe Poutou et les Ford de Blanquefort

par Xavier Ridon. 676 visites. 1 commentaire.