Kiosque abonné 

Quel (néo) Bordelais êtes-vous ? Les résultats du quiz qui daille

Vous avez lu tous nos articles du dossier « Paris-Bordeaux gavé rapide » et répondu à toutes les questions du quiz des clichés qui daille ? C’est le moment de compter vos points, et de passer au verdict.

Vous avez entre 0 et 3 bonnes réponses

Vraiment pas top. Vous commandez encore des pains au chocolat à la boulangerie et vous pensez que les Girondins vont écrire les plus belles pages de leur histoire au Matmut Atlantique. L’adhésion à la Villa Primrose, ruineuse pour les trois parties de tennis que vous faites par an, ni même le port du polo et du pull sur les épaules, ne vous ont beaucoup aidé à vous intégrer. Vous vous êtes même senti-e très seul-e quand vous avez sorti votre surf lors de votre première (et dernière, le quartier est trop craignos) virée à la plage de Bordeaux, au lac.

De plus, vous êtes déçu-e, avec votre CV long comme la Garonne et luisant comme un cannelé, d’avoir juste trouvé du boulot chez CDiscount. C’est simple : aujourd’hui, vous envisagez de mettre votre appart de Saint-Michel sur Airbnb et de reprendre le TGV en sens inverse. Notre conseil : abonnez-vous à Rue89 Bordeaux pour ne pas vous planter au test la prochaine fois.

Vous avez entre 4 et 7 bonnes réponses

Pas mal du tout.  Vous avez été converti au gratton (mais cherchez encore la marque Charcuterie Bordelaise dans les rayons) puis entrainé à Chaban dans les rangs des supporters de l’UBB (sans toutefois très bien comprendre ce que Bègles faisait dans cette affaire).

Vous circulez uniquement à vélo car vous avez vite compris que Bordeaux est une ville plate, et que les cyclistes vont plus vite que le tram et les voitures sur la plupart des trajets. En revanche, vous oubliez encore votre cape de pluie, râlez un peu contre le temps dans cette ville, pot de chambre de la France, et passez par la rue Sainte-Catherine en pleine journée.

Décidé à ne rien laisser passer d’intéressant, vous allez à tous les spectacles du Grand Théâtre, du Fémina, et même de la Salinière, à toutes les expos chez Bernard Magrez, et vous avez vite acheté votre billet pour le concert (complet, hé hé) de Depeche Mode à la future Arena. N’en faites toutefois pas trop, et commandez parfois d’autres vins que du Bordeaux au restau : la qualité première d’un vrai bordelais, c’est son ouverture au monde. Un conseil : abonnez-vous à Rue89 Bordeaux.

Vous avez entre 8 et 10 bonnes réponses

Bravo. Vous ne prenez plus de poche dans les magasins car vous n’ignorez rien de notre surproduction de déchets. Vous regrettez les damiers bleu et blanc du CABBG et le champêtre stade Musard, mais pas les parkings sur la place Fernand Lafargue et sur les quais, et vous consolez facilement de la transformation des hangars en bars et restos branchouilles lorsque vous vous rappelez qu’ils auraient pu être rasés pour laisser place à une autoroute.

Malgré les immeubles souvent moches qui poussent dans toutes les friches de la ville, vous pensez que Bordeaux peut être piégée par son attractivité, et qu’il faudra veiller à pouvoir loger et faire travailler tout le monde, dans le bel esprit de concorde (ou le consensus mou, selon les mauvaises langues) qui caractérise le port de la Lune. Vous avez gagné un abonnement à Rue89 Bordeaux !

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

Nouvel aménagement pour le port de plaisance des Bassins à flot en 2018

par Walid Salem. 293 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les noms de Simone Noailles et de plusieurs femmes donnés à des lieux bordelais

par La Rédaction. 620 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les anti Loi Travail lèvent le blocage du dépôt pétrolier près de Bordeaux

par Xavier Ridon. 534 visites. 1 commentaire.