Société 

Une pétition contre l’aquarium de Bordeaux (qui est loin de tomber à l’eau)

Quelques jours après son annonce la semaine dernière, une pétition à été lancée « contre le projet d’aquarium à Bordeaux ». Bien qu’elle ait déjà recueilli plus de 7500 signatures, Stephan de Faÿ prévient que le projet ne sera pas abandonné et assure que cette pétition « attire l’attention sur la manière de faire ».

Lancée le 14 octobre, la pétition contre le projet d’aquarium à Bordeaux, dévoilé par 20minutes le 11 octobre, en est déjà à plus de 7500 signatures en moins de 5 jours.

Gagnant plus de 3000 signatures ces dernières 24 heures, son initiateur.rice, un.e certain.e Camille P, vise dorénavant le seuil de 10000 signatures.

Maltraitance animale

La pétition sera ensuite remise à Stephan de Faÿ. Le directeur général de Bordeaux-Euratlantique avait annoncé le projet de cet aquarium géant comme étant celui du promoteur immobilier Norbert Fradin, déjà initiateur du musée de la mer et de la marine sur les Bassins à flot. L’aquarium, « type La Rochelle », se situerait au pied de la passerelle Eiffel sur la rive droite, tout près du futur quartier Belvédère.

L’aquarium, « qui ne portera peut-être pas d’ailleurs le nom d’aquarium », annonce Norbert Fradin, espère devenir une attraction phare du quartier. Le promoteur bordelais ajoute qu’ « il y aura des animaux que l’on peut montrer in situ, et d’autres, en voie de disparition, qui seront montrés à travers des films ».

C’est contre la captivité animale que le texte de la pétition s’insurge particulièrement :

« … Contribuer au développement de Bordeaux en construisant un lieu où des êtres vivants sont maintenus en captivité est tout à fait contradictoire et inadmissible. Nous refusons que la croissance et l’enrichissement de Bordeaux se fasse au prix de la souffrance animale. La rive droite peut et doit devenir attractive sans être un lieu de maltraitance animale. »

« Une vision positive »

Contacté par Rue89 Bordeaux, Stephan de Faÿ assure que le projet a été « bien regardé et analysé ». Bien que les premières études du dossier se focalisent sur l’insertion urbaine, qui « à ce stade devrait être une réussite », des éléments ont été « clairement » rassurants dans l’approche « parce qu’on ne fait pas aujourd’hui un aquarium comme on les faisait il y a quelques années ». Il déclare :

« La question est comment fait-on découvrir le monde de la mer aujourd’hui ? Cette question est devant nous. Concrètement entre maintenant et la livraison du projet [prévue en 2022], il y a encore quelques années. […] On fera attention à la manière dont ça sera fait. »

Cette « manière » répondra-t-elle aux inquiétudes des signataires de la pétition ? « Il est trop tôt pour le dire. » Une chose est sûre :

« Cette pétition ne va pas changer notre appréciation sur l’opportunité d’un équipement culturel de ce type qui permet de donner accès au plus grand nombre de façon pédagogique et même ludique à l’univers marin. Elle n’atteint pas notre vision positive, mais elle attire notre attention, à juste titre, sur la manière dont on doit le faire. »

Rendez-vous donc dans un an et demi, date à laquelle sera étudié l’aménagement de l’aquarium proposé par Fradin Culture et Patrimoine. En attendant, Stefan de Faÿ assure qu’il n’abritera pas d’espèces protégés ou de mammifères marins. S’il est acquis que l’on n’assistera pas à des repas des phoques, il semble aussi probable que le projet ne tombera pas à l’eau.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication
En BREF

A Bordeaux, le premier match européen de rugby arbitré par une femme

par La Rédaction. 346 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Toujours plus de personnes à la rue à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 214 visites. 1 commentaire.

La direction de Ford Blanquefort condamnée pour ne pas avoir tenu ses engagements

par Xavier Ridon. 487 visites. 1 commentaire.