Politique  Société 

Les premiers budgets participatifs de la métropole lancés à Floirac et Talence

Les Floiracais sont invités à départager les 24 projets soumis par ses habitants à la ville, qui va leur consacrer 100000 euros. Une initiative similaire est en cours à Talence. Les deux communes sont les premières de la métropole bordelaise à tester le budget participatif.

Des vélos électriques en accès libre et gratuits pour circuler entre le Bas et le Haut Floirac, des barbecues et des tables de pique-nique dans le parc de Dravement, des toilettes sèches en bois à la Burthe…  Voici 3 des 24 projets soumis jusqu’au 30 octobre au vote des habitants de Floirac, via un bulletin de vote sur internet, dans les médiathèques Roland Barthes et M.270 ou en itinérance grâce à la voiturette de l’association Entr-Autres.

Ils pourront en choisir 4, et la mairie retiendra tous ceux qui ont obtenu le plus de suffrages, dans la limite de l’enveloppe dévolue au budget participatif : 100000 euros, ce qui représente 3% du budget investissements de cette commune de 16800 âmes. Les résultats seront annoncés lors du conseil municipal du 6 novembre, et mis en œuvre « dès le le lendemain ».

D’ores et déjà, Célia Constant, chargée de mission démarches participatives à la mairie de Floirac, se réjouit de « la certaine émulation » suscitée par cette initiative dans la ville :

« On a été surpris d’avoir plus de 80 projets proposés, on ne s’attendait pas à ça. Et ils venaient d’habitants aux profils très variés, d’écoliers qui étaient invités à participer à partir de 9 ans, aux citoyens déjà bien engagés dans les conseils de quartiers, en passant par des adolescents ou des gens qui ne s’étaient jamais manifesté avant. »

Un comité paritaire d’élus et d’habitants a dû ensuite choisir parmi ces 80 projets au regard de critères établis – qu’ils relèvent des compétences de la commune, qu’il s’agisse de dépenses d’investissement (et non d’investissement), ou encore qu’ils contribuent à l’amélioration du cadre de vie…

Pionnières

Célia Constant espère que « certains seront plébiscités par les Floiracais », comme la flotte de vélos électriques (un investissement de 20000 euros) ou la rénovation du petit kiosque de la Burthe. Mais elle salue aussi l’éclosion d’idées auxquels les équipes de la mairie (étiquetée PS) n’auraient pas pensé, comme une bricothèque solidaire (prêt de matériel et d’outils à l’Epicerie solidaire – 10000 euros) ou une armoire à vêtements publics, pour échanger des fringues sur le modèle des boites à livres.

Tous les projets seront présentés sur la chaîne Youtube de la ville, puis exposés au public par leurs porteurs lors d’une rencontre samedi 21 octobre de 16h à 19h à la M.270. Plusieurs idées sont communes à celles soumises à la mairie (Modem) de Talence, comme la plantation d’arbres fruitiers dans l’espace public ou des remorques en libre service pour transporter les déchets encombrants.

Car Talence (41200 habitants) lance aussi son budget participatif, doté de 200000 euros – deux fois plus doté que celui de Floirac, mais relativement moins important, puisqu’il représente moins de 2% du budget investissement de la ville. L’instruction des 54 projets est actuellement en cours et, selon la mairie, un certain nombre d’entre eux devraient être soumis au vote des Talençais à partir du 9 octobre prochain.

Les deux villes seront ainsi les premières de la métropole, et même de l’ex Aquitaine, à instaurer un budget participatif. Celui-ci est déjà en vigueur dans 25 communes en France, dont plusieurs grandes agglomérations de France, dont Paris, Grenoble ou Rennes. Mais aussi trois villes de la région Nouvelle-Aquitaine : Couhé et Poitiers (Vienne), Saint-Jean-d’Angély et Aytré (Charente-Maritime).

Et Bordeaux ? Les conseillers municipaux de l’opposition le réclament depuis plusieurs années. En vain jusqu’à présent.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

A Bordeaux, le premier match européen de rugby arbitré par une femme

par La Rédaction. 363 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Toujours plus de personnes à la rue à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 253 visites. 1 commentaire.

La direction de Ford Blanquefort condamnée pour ne pas avoir tenu ses engagements

par Xavier Ridon. 495 visites. 1 commentaire.