Culture 

WeFrac, un weekend pour tourner la page du Frac Aquitaine aux Bassins à flot

A l’occasion de la deuxième édition du weekend des Frac en France, le Frac Aquitaine présente un programme autour de la clôture de son exposition « Des Mondes aquatiques #2 », la dernière au G2 avant son déménagement à la Méca.

Ce weekend, 4 et 5 novembre, c’est le WeFrac, le weekend des Fonds régionaux d’art contemporain (Frac) en France.

Pour le Frac Aquitaine, ces deux jours ont un petit quelque chose de plus. C’est non seulement la clôture de son exposition « Des Mondes aquatiques #2 », mais c’est aussi la dernière ouverture au public au hangar G2 avant son déménagement à la Méca, quai de Paludate. C’est donc l’occasion idéale pour les Bordelais d’investir à cette occasion les locaux des Bassins à flot.

« On ferme le G2 au public pour se consacrer aux chantiers de préparation au déménagement et des projets d’ouverture à la Méca, explique Claire Jacquet. On fera encore quelques opérations ponctuelles pour des publics restreints, comme les scolaires par exemple. »

Un départ qui mérite sa fête et c’est bien ce que propose ce weekend, particulièrement à l’heure de l’Apéro La Criée, qui se déroulera ce samedi de 18h30 à 22h, avec dj set, « pêche à la ligne d’horizons » et installation participative.

Une rencontre « art et écologie », un atelier « Comme un pinceau dans l’eau » (3€), et des visites partagées sont également prévus pour découvrir la dernière exposition programmée au G2.

Des Mondes aquatiques #2

Dans cette dernière exposition, poésie et dérision sont au rendez-vous avec une sélection d’œuvres qui témoignent de la diversité de la collection du Frac Aquitaine. Des artistes d’ici et des artistes d’ailleurs, des artistes à la renommée internationale et des artistes prometteurs, réunis autour d’une thématique « La pêche », pour faire écho au premier volet de l’exposition présenté en mars 2017 au Centre international d’art et du paysage à Vassivière.

De la pêche dans les grands récits mythologique et biblique (Pierre et Gilles ou Gérard Garouste), de la pêche de loisir ou de tradition (Laurent Kropf ou Félix Arnaudin), de la pêche comme combat ou ironie (Laurent Le Deunff ou Présence Panchounette), les paysages défilent dans un étonnant voyage à travers les rivières, les mers et les océans.

La série intitulée « Voyages insulaires » de Maitextu Etcheverria (illustration à la une) est un journal de bord d’une navigation sensible entre les îles de l’estuaire de la Gironde. Le film de Julie Chaffort, « La Barque silencieuse », tourné en Lot-et-Garonne à l’occasion d’une résidence d’artiste, est une immersion poétique dans une galerie de personnages tous proches et familiers de nos souvenirs de voyages.

Plus énigmatique, l’ « Holothurie » de Mathieu Mercier rappelle la vie étrange et archaïque avec cet animal (présenté vivant) appelé concombre des mers et chargé de nettoyer les fonds marins. Tandis que, magie et fascination, on admire les bijoux des larves de trichoptères élevées par Hubert Duprat dans des aquariums où cailloux et brindilles ont été remplacés par des paillettes d’or et des pierres précieuses.

Vue de l’exposition « Des Mondes aquatiques #2 » au Frac Aquitaine (@ Jean-Christophe Garcia)

1200 œuvres

Les Fonds régionaux d’art contemporain ont été créés en 1982 dans le cadre de la politique de décentralisation menée par l’État pour faciliter l’accès à l’art d’aujourd’hui. Ils ont pour mission de constituer une collection, de développer des outils de médiation, et de rendre ces œuvres disponibles partout en France.

Les 23 collections des FRAC rassemblent 26 000 œuvres de 5 300 artistes français et étrangers. Le Frac Aquitaine compte 1200 œuvres. Au lendemain de ce weekend, ce sera l’heure du récolement pour cette collection. L’équipe s’efforcera de préparer les œuvres pour le déménagement à la Méca prévu à la mi-2018.

Une page s’apprête à tourner lors de ce weekend à ne pas rater :

« C’est un petit pincement au cœur pour toute la période qu’on a vécu intensément ici mais c’est drôlement excitant pour la suite », ajoute la directrice du Frac Aquitaine.

 

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication
En BREF

A Bordeaux, le premier match européen de rugby arbitré par une femme

par La Rédaction. 379 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Toujours plus de personnes à la rue à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 283 visites. 1 commentaire.

La direction de Ford Blanquefort condamnée pour ne pas avoir tenu ses engagements

par Xavier Ridon. 500 visites. 1 commentaire.