Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
L’école de musique de l’Irem gardera porte close pour la rentrée
Brèves 

L’école de musique de l’Irem gardera porte close pour la rentrée

par Aline Chambras.
Publié le 5 septembre 2015.
Imprimé le 28 mai 2022 à 12:58
6 562 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
L'Irem rue Lecoq à Bordeaux (WS/Rue89 Bordeaux)

L’ancienne adresse de l’Irem, rue Lecoq à Bordeaux (WS/Rue89 Bordeaux)

Confronté à des difficultés financières et des problèmes de locaux, l’Institut régional d’expressions musicales a annoncé être dans l’incapacité d’assurer les activités de cours de musique à la rentrée 2015.

Contraints de quitter les locaux qu’ils louaient au 20 rue Lecocq à Bordeaux en novembre (le propriétaire ayant vendu l’immeuble), les gérants de l’Irem escomptaient pouvoir aménager des salles de cours au-dessus de leur salle de concert du Bootleg situé à quelques pas, au 4 rue Lacornée. Mais faute de finances suffisantes, cette solution n’aura pu aboutir.

Près de 250 musiciens en herbe resteront donc sur le carreau pour cette rentrée 2015. Quant à la trentaine d’enseignants (12 équivalents temps plein) qui y dispensaient des cours et aux deux permanents qui y travaillaient, ils ont dû être remerciés.

Seul le volet formation professionnelle de l’Institut restera actif et se déroulera au Bootleg.

Les responsables de l’Irem espèrent que les collectivités territoriales pourront les aider à faire en sorte que la situation s’arrange et tablent sur une réouverture de l’école de musique pour la rentrée 2016.

L'AUTEUR
Aline Chambras
Aline Chambras
Journaliste indépendante et réalisatrice sonore.

En BREF

« A Demain mon amour », projection-débat à l’Utopia avec Monique Pinçon-Charlot

par La Rédaction. 448 visites. 3 commentaires.

« Le petit peuple du potager » ou l’éloge d’une culture sans pesticides

par La Rédaction. 779 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Passé esclavagiste à Bordeaux : les plaques pédagogiques de la rue Colbert vandalisées

par Walid Salem. 935 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×