Avant les régionales, les trois paradoxes girondins

Avant le scrutin régional de dimanche, l’historien Hubert Bonin s’interroge sur les départementales de mars. Est-ce que la Gironde constitue un cas particulier dans une France emportée par la défaite de la gauche, la percée brutale du Front national et un vote résigné pour une droite victorieuse par défaut ?