Agenda engagé 

Février : Le mois de l’histoire des Noirs à Bordeaux

L’association Mémoires et Partages lance en février la première édition du Black History Month à Bordeaux. Du 3 au 24, plusieurs événements auront lieu pour « investiguer, s’enrichir des cultures venues d’Afrique » explique sur La Clé des Ondes son délégué général Karfa Diallo.

Depuis 1926 aux Etats-Unis, ce mouvement a porté la lutte pour les droits civiques des Noirs, repris plus tard au Canada et en Allemagne.

A Bordeaux, l’évènement met en valeur des faits historiques méconnus ou oubliés :

  • le 3 février, commémoration de la première abolition de l’esclavage au monde par la France datant du 4 février 1794 sur laquelle reviendra Napoléon Bonaparte ;
  • le 9 février, retour sur la charte du Mandé des droits humains au XIIIe siècle ;
  • le 23 février, scène ouverte sur les Négritudes au théâtre L’Inox ;
  • et en clôture, un tournoi de Basket suivi d’un spectacle avec Cheick Sow et Alain Mbakob.

Condition noire

Ce samedi 3 février, l’inauguration se veut « le reflet des différents regards » portés tout au long du mois avec la cérémonie officielle de l’abolition de l’esclavage, la remise du 3e trophée Mémoires et Partages à Halimata Fofana qui combat l’excision, et la conférence inaugurale de Pap N’Diaye, historien et auteur de « La Condition noire ».

(DR/Mémoires Et Partages)

Mémoires et Partages vient de remporter une bataille. Avec l’association Flam Africa, elle vient d’obtenir que la mairie de Nantes ajoute des panonceaux explicatifs sous les rues portant le nom de négrier. A Bordeaux, Karfa Diallo demande encore un effort aux décideurs politiques :

« Il y a un hiatus entre une volonté politique d’une timidité incompréhensible et une population où il y a un contact direct – les gens viennent aux manifestations et aux visites guidées. Il y a des évolutions comme au Musée d’Aquitaine. Mais on veut travailler à convaincre plus. Le Black History Month en fait partie, on n’est pas soutenu financièrement mais on veut convaincre. »

Il se réjouit de voir la prolongation jusqu’au 8 février dans le hall de l’Hôtel de Région de Nouvelle-Aquitaine de son exposition sur la mort oubliée de 178 tirailleurs sénégalais dans le naufrage du paquebot l’Afrique le 9 janvier 1920. Depuis plusieurs années, il tente de faire resurgir l’histoire de ce drame. Après avoir sollicité le président François Hollande, il vient d’interpeller son successeur dans une tribune publiée par la revue Jeune Afrique.

Black History Month
Du 3 au 24 janvier
Entrée Libre
Plus d’infos sur le site Mémoires et Partages

Exposition « Le mémorial des tirailleurs naufragés »
Prolongée jusqu’au 8 février
Entrée Libre
Dans le hall de l’Hôtel de Région Nouvelle-Aquitaine

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.
En BREF

Un nouvel espoir pour la ligne TER Bordeaux-Bergerac

par Simon Barthélémy. 316 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Mamma : La Maison du vélo change de nom et devient métropolitaine

par La Rédaction. 386 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La 2e édition bordelaise du Salon des vins actuels et naturels, c’est ce weekend !

par Walid Salem. 1 398 visites. Aucun commentaire pour l'instant.