Le Collectif du Fennec : petits arrangements (musicaux) entre amis
Culture 

Le Collectif du Fennec : petits arrangements (musicaux) entre amis

Créé en 2013, le Collectif du Fennec réunit aujourd’hui quatorze formations bordelaises parmi lesquelles on retrouve I Am Stramgram, Équipe de foot, Génial au Japon… Le principe : rester groupés.

C’est l’effet meute ! « Voir un groupe émerger et emmener avec lui d’autres groupes » résume Michaël, batteur d’I Am Stramgram, Équipe de foot, Moloch/Monolyth, Girafes… et j’en passe. Car, chez les Fennec, un membre du collectif joue dans un groupe, comme dans un autre : une consanguinité revendiquée et affichée.

Sauvage et doux

Pourtant, leur emblème, le petit renard des sables, est connu pour être solitaire dans les déserts nord-africains. Sauvage même. Et c’est bien ce qui plaît chez la mascotte : « un animal sauvage et doux à la fois ». Mais on se plairait à imaginer aussi qu’avec ses grandes oreilles, la bestiole est dotée d’une ouïe exceptionnelle. Allez, disons « sauvage, doux, et mélomane ».

Car après tout, chez les Fennec, la langue officielle est bien la musique.

Le collectif, anciennement Disques du Fennec, a été fondé en 2013 par Alex qui, de retour à Bordeaux… du Québec, s’est dit qu’ « il y a des trucs à faire dans cette ville ». A commencer par regrouper plusieurs musiciens amis sous le même nom.

« Il y en avait neuf au début, aujourd’hui il y en a quatorze. Ce n’est plus les mêmes. Des groupes ont splitté et d’autres se sont formés. »

Michaël fait partie de l’aventure dès le départ. Il a rencontré Vincent Stramgram en 2006.

« Je l’ai croisé dans les rangs des vignes que on faisait les vendanges. En fin de journée, il ne savait pas comment rentrer à Bordeaux, il se retrouve dans ma voiture. »

Entre amis

Autour de la musique, le collectif réunit une trentaine de personnes sous une forme associative. Pour les rejoindre, « il faut devenir ami » !

« C’est plus une bande de copains. Quand il y a un groupe avec qui on commence à partager des choses, ou du matos, on l’invite à nous rejoindre. »

Entre copains donc, on se refile des tuyaux. Le collectif – chapeauté par Alexa, alias Maman Fennec, une présidente « qui est pour le coup pas musicienne mais copine avec tout le monde » –, organise des soirées et édite des compilations avec des thématiques.

« Ce sont des compils gravées sur des CD vierges, sans label ! »

Pas de label, « des labels indé, il y en a plein » ; pas de lieu, « les réunions se font chez l’un ou l’autre », le principe est d’ « être identifié » ou encore faire partie d’une famille. Une meute quoi !

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

ANV-Cop21 Gironde décroche trois portraits de Macron dans le Médoc

par Walid Salem. 439 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le groupe Sud Ouest veut supprimer 132 postes dont 18 journalistes

par La Rédaction. 400 visites. 2 commentaires.

Soixante personnes expulsées du Gars rage, squat géré par Le Squid à Bordeaux

par La Rédaction. 1 094 visites. Aucun commentaire pour l'instant.