2 février – 2 mars : Le Black History Month commémore la culture africaine
Agenda engagé 

2 février – 2 mars : Le Black History Month commémore la culture africaine

Pour la deuxième année consécutive, la métropole bordelaise accueille un mois de conférences, projections de films, expositions, défilés de mode et autres manifestations en hommage aux diasporas africaines. Plusieurs figures ayant marqué la culture universelle par leur création ou par leur combat pour la dignité et les droits humains, seront à l’honneur.

L’année dernière, le « Black History Month » organisé par l’association bordelaise Mémoires et Partages a reçu près de 15 000 visiteurs. Déjà populaire en Angleterre, en Allemagne ou encore aux Etats-Unis, c’est la première fois qu’un « mois de l’histoire des noirs » avait lieu en France. Cette fois-ci, les organisateurs voient encore plus grand : le festival fera escale dans toute la Nouvelle-Aquitaine (Bordeaux, Cenon, Bassens, Poitiers, Pau) et à Paris.

Michael Jackson à l’affiche

En 2019, année qui marque les dix ans de sa disparition, Michael Jackson est à l’affiche.

« C’est une chance car c’est une des personnalités les plus influentes du 20e siècle mais aussi une faiblesse car c’est une figure controversée et critiquée, explique Karfa Sira Diallo, coordinateur du projet. C’est un choix assumé qui nous permettra de nous interroger sur l’empreinte qu’à laissé ‘’the King of Pop’’ dans la culture mondiale et aussi sur la complexité que peuvent avoir certaines histoires individuelles. »

Le festival débutera au Rocher de Palmer à Cenon, le samedi 2 février pour la célébration du 225e anniversaire de la première abolition de l’esclavage. La projection du film « Retour à Gorée » de Pierre-Yves Borgeaud, à partir de 16h, sera suivie par une conférence inaugurale de David Diop, lauréat du prix Goncourt des lycéens 2018, à 18h. Le soir, le groupe de musique américain Heroes are gang leaders rendra hommage à Amiri Baraka, figure du mouvement Black Power, à partir de 20h30. Tarif 17€.

Débat sur les droits universitaires

Après une escale à Poitiers dédiée à Léopold Sédar Senghor, le festival sera de retour à Darwin / Caserne Niel à Bordeaux, le vendredi 8 février. Dès 18h, le documentaire « Sauvages. Au cœur des zoos humains » sera diffusé. A 21h, un débat est organisé entre étudiants, professeurs et doctorants à propos de la question des droits universitaires et de l’augmentation des coûts pour les étudiants étrangers, dont les Africains sont les premiers touchés. La soirée se terminera par une performance artistique mêlant musique, poésie et théâtre.

Toujours à Darwin, le samedi 9 février sera marqué par la célébration du centenaire du 1er congrès panafricain en occident. Des conférences seront organisées tout l’après-midi, à 15h, « Travailleurs forcés espagnols » et « L’occupation franquiste » suivies de « L’Afrique, la Chine de demain » et a 18h « L’actualité du panafricanisme ». A 20h, Lillian, congolais installé à Bordeaux, présentera ses créations afro-chic avec un défilé de mode autour du film Black Panther.

Entre chants de Gospel, projection de clips, performances artistiques et DJ; la soirée du Samedi 16 février sera un hommage à Michael Jackson. À partir de 18h, La Grande Poste, Bordeaux. Tarif 10€.

Self made man

Lundi 18 février, au théâtre de l’Inox à Bordeaux, les enfants sont invités pour la présentation d’un livre de coloriage sur l’histoire africaine à 18h, suivie d’une lecture musicale sur Abraham Lincoln à 20h. Tarif 10€.

Au même endroit, mardi 19 février, découverte de l’histoire de Frédérick Douglass, 1er Self Made Made, avec une conférence à partir de 18h30 suivie de lectures musicales.

Du lundi 18 février au vendredi 22 février, le Centre de Prévention Loisirs des Jeunes des Aubiers à Bordeaux accueillera une exposition en hommage à Nelson Mandela. Le mercredi 20, pour la journée des familles et des enfants le film « Black Panther » sera diffusé à 15h.

Mercredi 27 février, à partir de 18h, une dizaine d’artistes de la région rendra un hommage à deux musiciens de la scène africaine bordelaise, Doudou Cissoko et Souleymane Niominka Bi, décédés en novembre dernier. Tarif 10€, l’intégralité des recettes sera reversée aux familles des défunts.

Pour clôturer ce Black History Month, le Bordeaux Basket Event revient cette année. De 14h à 20h, les joueurs s’affronteront entre tournoi, concours de performance et démonstrations. Samedi 2 mars au Gymnase Bousquet à Bassens.

Evénement Facebook

Sauf précisé, la participation est libre et nécessaire (au chapeau).

L'AUTEUR
Lisa Douard
Journaliste en formation, en licence des sciences de l'information et de la communication de l'université Bordeaux Montaigne.

En BREF

Pourquoi Alain Juppé dit adieu aux Bordelais et à la vie publique

par Simon Barthélémy. 1 238 visites. 1 commentaire.

Alain Juppé quitte la mairie et la métropole pour le Conseil constitutionnel

par Walid Salem. 1 428 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les Gilets jaunes vont-ils entraîner le report du Marathon de Bordeaux ?

par Simon Barthélémy. 1 249 visites. Aucun commentaire pour l'instant.