Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Brèves  Politique  Société 

Bastide : pro et anti mosquée priés d’éviter la baston

par Simon Barthélémy.
Publié le 7 février 2014.
Imprimé le 31 janvier 2023 à 05:42
4 456 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Le Front national a appelé à manifester ce samedi 8 février à 15h contre l’implantation d’un centre islamique dans le quartier de la Bastide à Bordeaux. Alors que des associations et partis de gauche ont invité à une contre-manifestation le même jour, même lieu – place Stalingrad –, même heure, la préfecture a décidé jeudi de prévenir tout risque d’affrontement : aucun rassemblement ne sera admis place Stalingrad de 12h00 à 18h00.

La manifestation déclarée par le FN « devra se tenir quai Deschamps à hauteur de la caserne des Sapeurs Pompiers de la Bénauge, le cortège constitué étant autorisé à se rendre ensuite jusqu’à l’intersection de la rue Buthaud, son point d’aboutissement. De même, et dès lors qu’il sera déclaré en préfecture, le rassemblement appelé par voie de tract (…) pourra se tenir quai des Queyries à Bordeaux, à hauteur du cinéma le Mégarama ». La préfecture précise en outre qu’un « service d’ordre approprié » sera mis en place.

Dès ce vendredi 7 février, le Front de gauche organise une grande « table ronde sur la laïcité » à la maison cantonale de la Bastide. Y participeront notamment Georges Jousse, prêtre de la rive-droite en charge pour le diocèse des relations avec les musulmans, Tareq Oubrou, grand recteur de la Mosquée de Bordeaux, ou Brigitte Durafour de la Ligue des droits de l’Homme. Objectif : ne pas laisser l’extrême-droite libre d’infuser auprès des riverains du quartier son discours islamophobe.

Le FN agite en effet la peur de l’intégrisme islamique au seul prétexte que Tareq Oubrou est membre de l’UOIF (union des organisations islamiques de France), alors que l’imam girondin défend au contraire une pratique souple de la religion, relativisant par exemple l’obligation du foulard.

Soutenu par les principaux candidats à la mairie de Bordeaux, Alain Juppé et Vincent Feltesse, le centre culturel prévoit d’intégrer une mosquée capable d’accueillir environ 3500 fidèles, répondant ainsi au manque de place dans les lieux de culte musulman de la ville. Mais il comportera aussi des équipements culturels ouverts sur le quartier : un amphithéâtre, des salles de réunion, une bibliothèque ou encore un restaurant. Le budget global est estimé entre 15 et 20 millions d’euros.

Article actualisé le 07/02/2014 à 08h20
L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Un adjoint au maire de Talence poursuivi pour deux agressions sexuelles

par La Rédaction. 1 280 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des tags d’extrême droite sur une permanence parlementaire et une association d’aide aux immigrés à Pessac

par Simon Barthélémy. 571 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécurité sociale alimentaire : Bordeaux et la Gironde cherchent la recette pour un lancement en 2024

par Victoria Berthet. 692 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×