Brèves 

Les « anti-genre » contre une expo à Cap Sciences

Affiche de l'exposition

Affiche de l’exposition

Une exposition à destination des enfants de 3 à 6 ans, ouverte samedi à Cap Sciences à Bordeaux, a déclenché une pétition lancée par un collectif de parents opposés à la théorie du genre. Cette exposition contre les stéréotypes filles-garçons, a poussé VigiGender à en demander le retrait avec le lancement d’une pétition qui avait été signée lundi après-midi par plus de 13 000 personnes. Cap Sciences a cependant fait savoir qu’elle serait maintenue jusqu’à son terme, le 31 août 2014.

L’exposition, intitulée « Des Elles, des Ils », a pour but de faire réfléchir les enfants sur leurs différences et leurs ressemblances. Elle espère lutter contre les « stéréotypes projetés sur les filles et les garçons ». Elle avait été présentée à Villeneuve d’Ascq.

Les enfants suivent des parcours ludiques qui les emmènent à comprendre que l’on peut être à la fois différents mais semblables. Ainsi, le parcours démarre par une étape qui les invite à constater que l’on peut avoir les cheveux « raides ou frisés » et aimer les mêmes animaux : poisson, chat. D’autres modules évoquent les émotions, les goûts, les jeux, au-delà du sexe.

D’autres parcours permettent aux enfants de reconstituer des personnages où l’on peut être femme et astronaute, homme et fleuriste.

Yann Josse, correspondant de VigiGender en Gironde, déclare à l’AFP ne pas avoir vu l’exposition. Mais il précise que des informations du site internet de Cap Sciences l’emmènent à déceler des « intentions troublantes ».

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Rassemblement en mémoire de l’enseignant assassiné ce dimanche à Bordeaux

par La Rédaction. 1 451 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’appli « Tous anti-Covid » pour tous les étudiants en santé de Bordeaux ?

par Simon Barthélémy. 520 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Poutou, héros d’un clip rock de The Hyènes

par La Rédaction. 1 613 visites. Aucun commentaire pour l'instant.