Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bertrand Cantat soutient José Bové : « Il faut un contre-pouvoir »
Culture  Politique 

Bertrand Cantat soutient José Bové : « Il faut un contre-pouvoir »

par Walid Salem.
Publié le 19 mai 2014.
Imprimé le 04 octobre 2022 à 16:15
33 844 visites. 26 commentaires.
Bertrand Cantat et Pascal Humber à Darwin pour le meeting "Eurock Écologie" (WS/Rue89 Bordeaux)

Bertrand Cantat et Pascal Humbert, du groupe Détroit, à Darwin pour le meeting « Eurock Écologie » (WS/Rue89 Bordeaux)

Dimanche fin de journée, entre le concert de Détroit donné à Darwin samedi pour le meeting « Eurock Écologie » et le concert prévu dans sa tournée lundi au Krakatoa à Bordeaux (complet), nous avons échangé avec Bertrand Cantat pour revenir sur son engagement politique affiché auprès de José Bové.

Rue89 Bordeaux : Bertrand Cantat, vous avez accepté ce concert avec une légère réticence…
Bertrand Cantat :
Je ne dirai pas ça comme ça. Je dirai que j’avais une crainte, je me demandais comment ça allait être interprété. J’avais au contraire envie de participer et soutenir José Bové mais surtout éviter des commentaires qui sont parfois difficiles à encaisser. Avec Détroit, on était plutôt motivés de venir jouer dans un endroit comme Darwin, d’être à Bordeaux, avec José.

Vous avez pensé à l’idée que vous pouviez voler la vedette ?
Non, il ne faut pas voir les choses sous cet angle. Ne soyons pas naïfs, on est face à la personnalité de José et aux valeurs qu’il porte. Surtout que nous n’en sommes pas à notre première collaboration. C’est notre complicité sur les valeurs qu’il défend qui l’emporte, sinon on ne fait plus rien. On est dans la volonté d’emmener de l’énergie et de l’engagement. Personnellement, être la vedette ici, je n’en avais pas besoin puisqu’on joue lundi à Bordeaux.

A ce propos, « LE » concert retour de Bertrand Cantat à Bordeaux que la presse attendait, c’était celui de Darwin ? Si c’est le cas, c’est un beau cadeau à José Bové !
Pour moi, je n’ai calculé aucun retour, ni dans la pièce de théâtre de Wajdi Mouawad au Rocher de Palmer, ni dans mes apparitions à Terres Neuves ou au Krakatoa lors des concerts avec mes copains… Encore moins pour le concert de Darwin ou celui de Détroit au Krakatoa, je fais selon mon inspiration et l’envie de partager.

[Bertrand Cantat a fait une apparition surprise lors du concert d’Eiffel au Festival des Terres Neuves, à Bègles, le 2 octobre 2010. Il a été annoncé ensuite le 13 octobre de la même année au Krakatoa à Mérignac avec le groupe bordelais Guaka à un concert pour les sinistrés du tremblement de terre au Chili. Il a également chanté dans le chœur de la trilogie « Des femmes » de Wajdi Moawad au Rocher de Palmer en 2011.]

Bertrand Cantat, José Bové et Pascal Humbert à Darwin (WS/Rue89 Bordeaux)

Bertrand Cantat, José Bové et Pascal Humbert à Darwin (WS/Rue89 Bordeaux)


« Avec José, il y a des propositions très concrètes »

Vous êtes un artiste engagé. Vous l’avez été avec Noir Désir. Est-ce que vous pensez l’être autant avec Détroit ?
Il y a eu un moment, c’est vrai, où je ne faisais presque plus que ça avec Noir Désir. Là, avec Détroit, on va d’abord faire nos concerts. Je suis évidemment engagé au niveau personnel, et même tout le collectif l’est. Avec José, on a des valeurs à défendre, c’est un engagement qui a du sens surtout pour les élections qui sont une chose importante et qui génèrent par leurs résultats de telles déceptions… Avec José, il y a des propositions très concrètes, des choses qui peuvent se faire avec un contre-pouvoir, surtout contre les lobbies et contre la corruption. Sans oublier l’image de l’Europe qui devient catastrophique. Dans mes concerts, je garde une liberté artistique et le discours vient spontanément, avec le cœur.

Vous avez réservé quelque chose de particulier pour le public bordelais demain ?
Il faut venir voir ! On est à la maison et j’espère que ce sera bon !

2500 personnes à Eurock écologie

Une version endiablée du mythique « Tostaky » a clos le concert de… Détroit et, par là même, le meeting d’Europe écologie à Darwin. Comme pour souligner un peu plus le lapsus de José Bové à la fin de son discours, cédant la place à… Noir Désir, devant les 2500 fans – le meeting se tenait à guichet fermé, l’entrée a été refusée à de nombreuses personnes. Venues pour qui ? Détroit ? Noir Désir ? Bertrand Cantat ou bien José Bové ? Le député européen EELV ne s’embarrasse pas de tant de questions :

« Bertrand, je le connais depuis longtemps, nous sommes tous les deux de Bordeaux. En juin 2000, il a été le premier à vouloir participer avec Noir Désir au rassemblement de soutien aux dix prévenus [en marge du procès du démontage du Mac Donald’s de Millau, NDLR]. Venir à Bordeaux pour faire cette campagne pour l’Europe, il était naturel que je propose la participation à Bertrand et à d’autres amis. Ils sont tous là. »

Conseillère régionale d’Aquitaine et coordinatrice de l’événement, Marie Bové s’est démenée pour organiser le meeting-concert en trois semaines. L’équipe de Darwin a immédiatement accepté la proposition d’organiser l’événement à la Caserne Niel où José Bové et son équipe ont effectué une visite des lieux le matin de samedi.

Outre Détroit, jouaient notamment le Marseillais Sam Karpienia (ex-chanteur de Dupain), Las Hermanas Caronni, le groupe A et les bordelais de Rino Feross.

Durant son discours, José Bové a accusé Marine Le Pen (Front National) et Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), eux aussi députés européens sortants, de n’avoir « rien foutu » et d’avoir été « absents sur des votes cruciaux de l’Union Européenne ».

« Quand je les entends dire que le Parlement européen ne sert à rien, pourquoi ils se présentent ? C’est pourtant là que se joue la vie quotidienne de millions de gens. C’est là que je lutte contre le traité de libre-échange avec les États-Unis, contre la culture OGM, et le gaz de schiste qui va détruire notre eau et notre air. » 

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

« Bordeaux fête le vin » tous les ans, et la fête du fleuve en stand by ?

par La Rédaction. 434 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’opposition Renouveau Bordeaux demande à la Ville de « reprendre la main sur la propreté »

par Victoria Berthet. 604 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 584 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×