Bus des curiosités : destination culturelle inconnue
Culture 

Bus des curiosités : destination culturelle inconnue

actualisé le 06/09/2014 à 22h51

Avant de monter dans le bus, mieux vaut être paré à toutes les éventualités (Yoann Boffo/Rue89 Bordeaux)

Avant de monter dans le bus, mieux vaut être paré à toutes les éventualités (Yoann Boffo/Rue89 Bordeaux)

La curiosité n’est plus un défaut. Elle s’assouvit en bus et elle est une porte d’entrée vers la culture. Tout l’été, le Bus des Curiosités emporte les habitants de la Cub vers de nouveaux horizons artistiques grâce à un ressort principal : la surprise.

Rendez-vous est donné sur le parking de la salle l’Art y show à Parempuyre. L’heure n’est pas encore venue mais une dizaine de personnes attendent déjà. Sacs à dos sur les épaules et pulls noués autour de la taille « au cas où ». Mieux vaut être prévoyant : ils attendent le Bus des Curiosités.

Le concept du bus repose sur un principe simple : le mystère accentue le plaisir de la découverte. Ce soir, tous vont assister à un spectacle vivant mais personne ne sait où il aura lieu ni s’il s’agit de danse, de théâtre, d’un concert ou même d’un spectacle de marionnette.

Il faut juste monter dans le bus et se laisser porter alors les spéculations vont bon train :

« J’espère que nous allons au bal organisé par le Malandain Ballet à Artigues-près-Bordeaux mais on verra. Si c’est autre chose ce sera aussi très bien », se risque Marie-José Pinenq.

Marie-José et ses amis sont des habitués. Ils ne manquent jamais un départ du bus des curiosités à Parempuyre :

« C’est une invitation à s’ouvrir, à découvrir de nouveaux spectacles mais aussi de nouvelles personnes. L’ambiance est très conviviale. Nous dressons tous ensemble la liste des destinations possibles et, après le spectacle, nous pouvons partager notre ressenti. »

Un bus dans chaque commune

Le bus des curiosités est né en 2007 des frustrations de Véronique Pommmier. Cette programmatrice de spectacles regrette de ne pas pouvoir accueillir un certain nombre de représentations en milieu rural. Elle a alors une idée : si le spectacle ne vient pas à la campagne, la campagne ira à lui.

Véronique Pommier porte l'initiative du bus des curiosités depuis 2007 (Yb / Rue89 Bordeaux)

Véronique Pommier porte l’initiative du bus des curiosités depuis 2007 (YB/Rue89 Bordeaux)

Aujourd’hui le bus des curiosités totalise 92 sorties. Depuis les débuts, il a embarqué prés de 4300 passagers. Le concept commence à franchir les frontières du département. Plusieurs essais ont été mené en Normandie et en Champagne-Ardennes, toujours avec le même succès.

La bus fait partie des projets sélectionnés par l’Elysée dans le cadre d’un programme présidentiel. « La France s’engage » vise à aider le développement d’initiatives locales pouvant avoir une dimension nationale.

« Même si nous en sommes encore loin nous nous rapprochons de mon objectif de départ : avoir un bus des curiosités dans chaque commune pour rompre les déserts culturels. Alors, certes, nous sommes encore loin des 36000 communes couvertes mais chaque pas est important », explique Véronique Pommier.

 Égaux dans l’ignorance

Tout le monde est installé. Le bus démarre dans un joyeux brouhaha. Béatrice de François, la maire de Parempuyre, est debout dans l’allée centrale. Elle s’improvise guide touristique. Commente le paysage marécageux et montre les nids de cigogne.

Le bus quitte Parempuyre et arrive à un rond-point. Pauillac ou Bordeaux ? Chacun y va de son avis et n’hésite pas à le crier : « A gauche ! » « A droite ! « Bordeaux ! ». Finalement, le chauffeur file vers la capitale girondine. La fête du vin est dans toutes les têtes. Avec son spectacle son et lumière et son feu d’artifice elle est en tête des pronostics.

Perdu ! Le bus s’engage maintenant sur le Pont d’Aquitaine : « peut-être allons nous à Paris ? ». Le secret ne tarde pas à s’éventer. Pas de Tour Eiffel. Ce sera le parc de la mairie d’Artigues-prés-Bordeaux et le spectacle du Malandain Ballet Biarritz. « J’avais raison ! », annonce fièrement Marie-José.

La culture pour tous

Pour cet esprit de convivialité, Béatrice de François a insisté pour faire venir le bus à Parempuyre :

« Le bus des curiosités c’est la culture accessible à tous : les novices comme les plus connaisseurs. Le plaisir de la découverte pousse de nombreuses personnes à se rendre à des spectacles où elles n’ont pas l’habitude d’aller. »

Les passagers assistent finalement à un spectacle de danse (Yb / Rue89 Bordeaux)

Les passagers assistent finalement à un spectacle de danse (YB/Rue89 Bordeaux)

L’ouverture à la nouveauté est un des principes fondateurs du bus. La quasi-totalité des passagers assiste ce soir à son premier ballet suivis d’un bal animé par les danseurs professionnels.

Sur le chemin du retour, les discussions vont bon train. Chacun partage son expérience avec son voisin ou le reste du bus. Le Boléro de Ravel a conquis tout le monde. Même les moins enclins à apprécier un spectacle de danse. La nuit est déjà bien avancée et au loin apparaît le miroitement du feu d’artifice donné sur la Garonne pour le fête du vin. Une ultime surprise pas tout à fait prévue.

Le programme des sorties du bus des curiosités est disponible ici. Prix de 0 à 5 euros sur réservation.

L'AUTEUR
Yoann Boffo
Yoann Boffo
Journaliste indépendant.

En BREF

Le bordelais Christophe Hutin choisi pour représenter la France à la Biennale d’architecture de Venise

par Walid Salem. 878 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pierre Hurmic, candidat de l’urgence climatique à la mairie de Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 206 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Chérot, le projet du métro à Bordeaux tombe à l’eau

par Walid Salem. 1 039 visites. 7 commentaires.