Cap Sciences s’est-il fait un mauvais polar ?
Société 

Cap Sciences s’est-il fait un mauvais polar ?

L'entrée de Cap Sciences

Cap Sciences à Bordeaux (DR)

Dans le but de lancer un jeu de piste sur les réseaux sociaux, l’équipe de Cap Sciences a imaginé un scénario-fiction pour faire réagir leurs fans. C’est réussi, mais avec la fiction en moins !

« C’est quoi #plantfictionbx ? Cette histoire est une fiction ? Si c’est le cas je trouve cela de très mauvais goût… Dans le cas contraire, courage à cette jeune fille. »

Le premier commentaire posté en réponse au statut facebook du jour de Cap Sciences donne le ton. Il faut dire que l’exercice de style est un peu maladroit : pour lancer le jeu de piste transmedia baptisé « Plantfiction » qui se tient dans le cadre des Campulsations, Cap sciences a choisi un « teasing haletant », comme l’explique Laurène Cheilan. Et publie donc ce matin ce statut :

« L’équipe de Cap Sciences est troublée : une de nos animatrices a été portée disparue pendant 3 jours à Bordeaux et n’a aucun souvenir de son enlèvement. Aidons-la à savoir ce qui s’est passé… »

Avec un lien vers le tumblr Disparue à Bordeaux où l’on peut lire sur la première page :

« Je me réveille allongée sur le tapis de ma chambre, la bouche affreusement sèche, la tête et le corps en vrac. Je sens tout de suite que quelque chose ne colle pas. Mon dernier souvenir, c’est quand je suis passée devant le bateau de croisière à quai, en sortant du boulot mercredi dernier. J’ai encore son nom en tête : le Crystal Symphony. Je regarde autour de moi : il fait grand jour. Je tâtonne pour me redresser. La lumière me vrille le crâne, je me sens faible, comme si mes muscles ne répondaient plus. Quelle heure est-il ? Quel jour ? Je peine à me lever. L’appart est un vaste foutoir. La porte a été fracturée. Je respire un grand coup. Ok, j’ai subi une agression. Ok. Je ne vais pas paniquer. Ça y est, je panique. J’appelle la police. »

Pour l’équipe de Cap sciences, il est évident que chacun comprendra qu’il s’agit de fiction. Et l’on se défend d’avoir voulu choquer ou créer la polémique. Objectif : réussir à intéresser les 15-25 ans via cette mise en scène très polar… Mais sur les réseaux sociaux, où prime l’instantanéité et où le buzz peut naître très vite, les réactions semblent plutôt démontrer l’inverse :

« La distinction entre réalité et fiction est pour le moins troublante, sur un sujet carrément sensible. Si c’est pour créer le buzz c’est réussi mais c’est choquant. Soyez plus clairs svp. »

Le statut de Cap Sciences est même partagé avec le ‪#‎AlerteEnlèvement‬… Là encore, difficile de savoir si c’est à prendre au premier ou au second degré.

Preuve que la démarche était bancale : quelques minutes après avoir été interrogé par Rue89 Bordeaux, Cap Sciences a modifié son statut initial et précise qu’il s’agit d’un grand jeu de piste ! C’est plus clair en effet.

L'AUTEUR
Aline Chambras
Aline Chambras
Journaliste indépendante et réalisatrice sonore.

En BREF

Rassemblement en mémoire de l’enseignant assassiné ce dimanche à Bordeaux

par La Rédaction. 1 449 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’appli « Tous anti-Covid » pour tous les étudiants en santé de Bordeaux ?

par Simon Barthélémy. 520 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Poutou, héros d’un clip rock de The Hyènes

par La Rédaction. 1 613 visites. Aucun commentaire pour l'instant.