Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bordeaux : les stations de bus de Gambetta sur le départ
Vie pratique 

Bordeaux : les stations de bus de Gambetta sur le départ

par Simon Barthélémy.
Publié le 17 septembre 2014.
Imprimé le 16 octobre 2021 à 02:07
10 487 visites. 1 commentaire.
Un bus sur la place Gambetta (WS/Rue89 Bordeaux)

Un bus sur la place Gambetta (WS/Rue89 Bordeaux)

Info Rue89 Bordeaux : une grande partie des têtes de lignes de bus quitteront la place Gambetta pour la place de la République. Ce projet de la mairie et de la Cub sera mis en route par le futur délégataire du service public des transports. Objectif : réduire leurs passage d’au moins 30%. Un soulagement pour les riverains dans l’optique de la réhabilitation de la place.


On se souvient que pour sauver la République, Gambetta a pris une montgolfière lui permettant de quitter Paris assiégé. Bientôt à Bordeaux, pour donner un ballon d’oxygène à la place Gambetta , que les riverains jugent envahie par les bus (1100 par jour sur les 21 lignes), un bonne partie de leurs têtes de lignes déménageront vers la République, actuellement occupée principalement par un parking entre le tribunal et l’hôpital Saint-André.

« Alain Juppé a souhaité diminuer le nombre d’autobus sur Gambetta, en utilisant la place de la République et notre objectif est de diminuer d’au moins 30% leurs passages », indique à Rue89 Bordeaux Christophe Duprat, vice-président de la Communauté urbaine de Bordeaux (Cub), en charge des transports et du stationnement.

Quelles lignes vont être déplacées, et dans quel calendrier ? Les modalités pratiques seront à définir avec le futur délégataire de service public, Keolis, actuel gestionnaire du réseau TBC (tram et bus de la Cub), ou Transdev. Les deux entreprises ont récemment rendu leur dossier de candidature, et le conseil de Cub se prononcera le 31 octobre sur le choix de son président, Alain Juppé. Et l’une d’entre elles confirme avoir planché sur le déménagement des stations vers République à la demande des élus.

« Beaucoup de gens évitent cette place »

Ce sera donc un retour partiel à une situation antérieure à la création des lianes, ces lignes de bus traversant l’agglomération : les lignes en provenance de la rive droite s’arrêtaient à République, celles venant de l’ouest aux Quinconces. Ce choix a deux justifications, explique Jean-Louis David, adjoint au maire de Bordeaux en charge de la politique de proximité :

« Nous avions l’ambition de la transformer en espace public, avec un jardin, mais les nuisances sonores auraient été trop importantes pour l’hôpital, comme nous avons pu le mesurer lors de manifestations qui s’y sont déjà déroulées. Et puis cette place est en grande partie une dalle de béton, sur laquelle il est compliqué de faire autre chose que du stationnement. D’où notre idée d’y installer des têtes de ligne. L’avantage de la République, c’est qu’elle est tout aussi près de Pey Berland et du centre ville que Gambetta. »

La place de la République fait surtout office de parking (SB/Rue89 Bordeaux)

La place de la République fait surtout office de parking (SB/Rue89 Bordeaux)

Voila une nouvelle qui réjouit grandement François Diard, président de SOS Gambetta. Cette association milite depuis plusieurs années pour la rénovation de la place, un ensemble architectural du XVIIIe siècle. Elle proposait notamment de transférer des stations vers la place voisine des Commandos de France.

« Cela répond à une demande de notre part pour réduire la circulation à Gambetta, qui est également traversé par plus de 40000 véhicules par jour, rappelle François Diard. Cela entraîne une pollution sonore et atmosphérique, la difficulté d’atteindre le terre plein central et de profiter du jardin. Beaucoup de gens évitent donc cette place, devenue un carrefour. La validation de l’étude programmatique sur la réhabilitation de la place, désormais prévu pour le mois d’octobre, avait d’ailleurs été retardée à cause de la réflexion sur les transports. »

Cette étude permettra de lancer un concours d’architecture, avec une rénovation de la place prévue à l’horizon 2018.

Article actualisé le 18/09/2014 à 15h20
L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Bègles récolte plus de 5 000 euros au profit du collectif Bienvenue

par Victoria Berthet. 436 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le masque ne sera plus obligatoire dans les lieux recevant du public en Gironde

par La Rédaction. 2 493 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

LGV Bordeaux-Toulouse : le Conseil d’Etat déboute les opposants

par Victoria Berthet. 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×