Vice s’empare de Bordeaux et le chante sur Noisey
Brèves  Culture 

Vice s’empare de Bordeaux et le chante sur Noisey

actualisé le 21/10/2014 à 18h36

Guillaume Gwardeath au bar rock Wunderbar. (Photo Kami Graphy/Source Facebook)

Guillaume Gwardeath au bar rock Wunderbar. (Photo Kami Graphy/Source Facebook)

Contributeur à Clubs et Concerts, à Junkpage, au site Bordeaux Concerts et autres médias, Guillaume Gwardeath a signé l’étape « Bordeaux » de la rubrique « Tour de France » qui vient d’être mise en ligne ce lundi 20 octobre par le site national Noisey, la plateforme musicale du groupe multimédia Vice sur le web.

Après Bayonne, La Rochelle, Reims, Brest, Lyon, Tours, Poitiers et Rouen, c’est Bordeaux qui est traité à la sauce Vice. En guise d’introduction, l’auteur recherche quel groupe bordelais aurait consacré une chanson à Alain Juppé, présenté dans sa notice biographique comme « Président de la République de 2017 à 2022 ». La chanson existe : elle s’intitule « Le meilleur d’entre nous » et est parue sur un 45 tours en 2011. Le groupe responsable, Face Up To It!, récemment séparé, était plus un habitué de l’Athénée Libertaire que du Palais Rohan.

Le reste de la playlist, « exclusivement constituée d’artistes locaux » et censée illustrer les « valeurs et racines » de la ville, est composée de titres des groupes Partenaire Particulier, Camera Silens, Electrochoc, Glu, Deche Dans Face, TV Killers, Gasmask Terror, Disabled, Kap Bambino, du rappeur VII et d’un hommage à Noir Désir. Chaque chanson est accompagnée d’un petit texte explicatif, plus ou moins ironique.

« Autant il a été évident pour moi de sélectionner Partenaire Particulier et Camera Silens, autant j’ai listé et raturé des dizaines de noms avant de m’en tenir à la sélection que j’ai présentée. Si j’avais eu un peu plus de place, j’aurais rajouté un des groupes d’Arno Decea, qui est un guitariste de Cestas hyper talentueux, notamment dans la scène surf punk. Un trésor local méconnu. J’aurais aussi volontiers inclus des groupes comme Mary’s Child, Mush, Kid Pharaon, Carabine ou Aeroflot, » explique Guillaume Gwardeath.

N’y a-t-il que les groupes du passé qui soient dignes d’être défendus ?

« Bien sûr que non. D’ailleurs, sur le site Noisey, tout au long de l’année j’ai essayé de mettre en avant des artistes locaux comme VvvV, Volcan ou Hørd. Non pas parce qu’il sont bordelais. Mais juste parce qu’ils sont bons. »

Où trouver à Bordeaux des ambiances représentatives de l’esprit rock « à la Noisey » ou « à la Vice » ?

« Je ne peux bien sûr répondre que pour moi, mais pour rester dans la thématique de la liste, je recommanderais
1 – un disquaire : Total Heaven.
2 – un bar : le Wunderbar.
3 – un club : l’Heretic.
4 – un café arty : Le Café Pompier
5 – deux guides touristiques hors pair : Hans et André, du duo electro new wave Violence Conjugale. »

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Rassemblement en mémoire de l’enseignant assassiné ce dimanche à Bordeaux

par La Rédaction. 1 451 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’appli « Tous anti-Covid » pour tous les étudiants en santé de Bordeaux ?

par Simon Barthélémy. 520 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Poutou, héros d’un clip rock de The Hyènes

par La Rédaction. 1 613 visites. Aucun commentaire pour l'instant.