L’art syrien à l’épreuve de la guerre
Brèves  Culture 

L’art syrien à l’épreuve de la guerre

La chanteuse syrienne Norma Omran (DR)

La chanteuse syrienne Norma Omran (DR)

C’est une facette de la Syrie pour le moins inattendue que l’on découvrira ce week end à Bordeaux. « L’Art en marche » est une manifestation qui se déroulera sur deux jours où seront présentées les œuvres d’artistes d’un pays en guerre.

C’est grâce à la rencontre entre les Bordelais Christophe Dabitch et Christophe Goussard avec Delphine Leccas de l’association AIN, que l’idée de ce festival est née.

Christophe Dabitch et Christophe Goussard, respectivement écrivain et photographe, ont effectué plusieurs voyages en Syrie avant la guerre et en ont ramené en 2009 un livre, « Les autres, balade araméenne » aux éditions Filigranes.

Delphine Leccas a été responsable au Centre culturel français à Damas pendant sept ans. Réfugiée à Beyrouth au Liban depuis 2011, elle continue à soutenir la création syrienne à travers son association AIN et organise régulièrement des expositions pour permettre la reconnaissance de la jeune scène artistique du pays. Elle a pris en charge le commissariat de l’exposition de ce festival et réuni des artistes pour offrir un panorama de la création contemporaine dans ce pays déchiré par la guerre.

Les artistes syriens exposés sont pour la plupart reconnus sur la scène internationale. Leurs travaux apporteront un regard sur la guerre et constitueront un témoignage unique sur la tragédie du peuple syrien.

Si la venue de certains, en exil en Europe, fut une tâche facile, d’autres n’ont pas pu franchir la frontière. Seul Fadi Yaziji a été autorisé à venir en France.

Parmi les artistes présents, le public bordelais a déjà entendu et vu Khaled Al Jaramani en duo avec l’ex-Noir Désir, Serge Teyssot-Gay. Le joueur de oud revient pour en concert avec son frère Mohanad et la cantatrice syrienne Norma Omran au Rocher de Palmer le samedi 24 janvier à 20h30.

Le cinéma l’Utopia présentera « Le sergent immortel » de Ziad Kalthoum le vendredi 23 à 20h en présence du réalisateur, et « Eau argentée, Syrie autoportrait » de Ossama Mohammed (co-réalisé avec Wiam Simav Bedirxan) le samedi 24 à 15h en présence du réalisateur.

Le Rocher de Palmer à Cenon accueillera le samedi 24 une table ronde à 17h avec les artistes, suivie du vernissage de l’exposition qui se tiendra jusqu’au 12 février.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

A Bordeaux, gilets jaunes et syndiqués défilent ensemble contre le chômage et la précarité

par Antoine Cariou. 727 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’élu socialiste Matthieu Rouveyre arrête la politique

par Walid Salem. 978 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Extinction Rebellion sabote 92 trottinettes en libre-service à Bordeaux

par Walid Salem. 758 visites. 1 commentaire.