Enquêtes et actualités gavé locales


Rocade : 100 millions d’euros à trouver sans péage

Le préfet d’Aquitaine Michel Delpuech a confirmé ce mardi l’engagement de l’État, inscrit dans le contrat de plan avec la région, de financer la moitié des travaux d’élargissement de la rocade, soit 100 millions d’euros sur les 200 que coûte la mise à 2X3 voies. Le reste doit théoriquement être payé par Bordeaux Métropole, alors …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.


Le préfet d’Aquitaine Michel Delpuech a confirmé ce mardi l’engagement de l’État, inscrit dans le contrat de plan avec la région, de financer la moitié des travaux d’élargissement de la rocade, soit 100 millions d’euros sur les 200 que coûte la mise à 2X3 voies.

Le reste doit théoriquement être payé par Bordeaux Métropole, alors que la CUB ne finançait jusqu’à présent les travaux qu’à hauteur de 25%.

D’où la recherche par Alain Juppé de solutions alternatives. Mais Michel Delpuech a indiqué ne pas croire à l’instauration d’un péage entre Bordeaux et Salles pour financer une partie du chantier, comme le souhaite le maire de Bordeaux. Le préfet pense que cette option ne serait pas validée juridiquement par Bruxelles, pas acceptée par l’État, propriétaire de la voirie, ni par les Bordelais :

« Les quelques cas d’adossement à des concessions d’autoroutes de tronçons autoroutiers concerne des maillons de quelques kilomètres entre deux concessions déjà existantes. Ce n’est pas le cas ici, le début de l’autoroute payante est trop loin dans le sud Gironde. Et la rocade concerne un trafic local. Vous voyez ses usagers devoir payer un péage ? »

Si le président de Bordeaux Métropole envisage en fait un péage sur l’A63 au sud de Bordeaux, et non sur la rocade elle-même (qui serait toutefois en partie concédée), le préfet estime que les automobilistes n’ont pas à payer pour des travaux sur un tronçon qu’ils n’empruntent pas.

Bref, Alain Juppé va sans doute devoir chercher ses 100 millions d’euros ailleurs que dans le portefeuille des sociétés privées d’autoroutes.


#Alain Juppé

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options