Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Départementales : la Gironde garde cap à gauche
Politique 

Départementales : la Gironde garde cap à gauche

par Simon Barthélémy.
Publié le 22 mars 2015.
Imprimé le 21 octobre 2021 à 16:55
7 027 visites. 1 commentaire.
Philippe Madrelle pourra sans doute tirer sa révérence sur une victoire de la gauche (SB/Rue89 Bordeaux)

Philippe Madrelle pourra sans doute tirer sa révérence sur une victoire de la gauche (SB/Rue89 Bordeaux)

Le Parti socialiste vire en tête du premier tour des élections départementales et devrait conserver la Gironde. Mais la poussée du Front national entraîne de nombreuses triangulaires, dont une potentiellement fatale à Yves d’Amécourt, leader de la droite.

« Personne ne peut douter de la victoire de la gauche au deuxième tour », déclare ce dimanche soir Philippe Madrelle devant les médias. Le président du conseil général (pour une semaine encore) jubile : avec une participation de 50,54% en Gironde, le Parti socialiste arrive en tête dans 17 des 33 cantons, et la gauche enregistre 35,68% des voix, contre 32,71% pour la droite, 23,02% pour l’extrême-droite et 8,12% pour l’extrême gauche.

Le PS peut ainsi compter sur les reports de voix du Front de gauche et des écologistes. Si ces derniers vont faire leur entrée au conseil départemental grâce à leurs binômes avec les socialistes dans certains cantons, les communistes devraient quant à eux être évincés de l’hémicycle, puisque le Front de gauche n’est nulle part en position de l’emporter. Mais le PS mise sur leur soutien dans le cadre d’un accord national.

Le FN au second tour dans 14 cantons

En revanche, Gironde Positive a fait le plein des voix de droite et du centre dès le premier tour. L’union UMP-UDI-Modem-CPNT pourrait même enregistrer la défaite de son leader Yves d’Amécourt, en ballotage très défavorable dans le Réolais et les Bastides : devancé par le binôme socialiste (33,44% contre 32,93%), le maire de Sauveterre-de-Guyenne devra passer par une triangulaire, puisque le Font national peut se maintenir dans ce canton avec 26,87% des suffrages.

Le parti de Marine Le Pen progresse en effet fortement dans les zones rurales de Gironde : il se qualifie pour le second tour dans 14 cantons sur 33, provoquant 9 triangulaires qui devraient arranger les affaires de la gauche. Le FN arrive notamment en tête dans le Nord Médoc (38% des voix, son meilleur score dans le département), le Nord-Libournais et le Libournais-Fronsadais. S’il  ne réussit toutefois pas de percée dans la métropole bordelaise, le FN pourrait faire son entrée au conseil départemental.

Quant à la succession de Philippe Madrelle, elle n’est ce dimanche soir pas tranchée. Les candidats socialistes officiels ou officieux à la présidence, Jean-Marie Darmian, Christine Bost et Jean-Luc Gleyze, sont tous bien placés pour remporter leurs cantons.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Les Vins de Bordeaux menacent d’entraver PestiRiv, l’étude sur les effets des pesticides

par Simon Barthélémy. 666 visites. 1 commentaire.

Une multinationale subventionnée par la Région Nouvelle-Aquitaine dans le viseur des « Pandora Papers »

par Simon Barthélémy. 1 448 visites. 1 commentaire.

Bordeaux Ensemble demande des éclaircissements sur un conflit d’intérêts concernant une élue de la majorité

par Victoria Berthet. 1 176 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×