Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
« La voiture qui tombe », la place qui monte
Culture 

« La voiture qui tombe », la place qui monte

par Simon Barthélémy.
Publié le 5 octobre 2015.
Imprimé le 26 octobre 2021 à 10:15
9 541 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
A "La voiture qui tombe", dansez casqués (SB/Rue89 Bordeaux)

A « La voiture qui tombe », dansez casqués (SB/Rue89 Bordeaux)

Le QG du festival Novart a été inauguré samedi dans l’ancien marché Victor Hugo. Branché, mais bon enfant et tranquille – la musique des DJ s’écoute et se danse avec des casques –, « La voiture qui tombe » s’annonce comme « le lieu où être » lors des 10 soirées à venir.

Depuis le cour Victor Hugo, les visiteurs ont l’impression d’arriver à un vernissage ou un cocktail guindé. Quant tout à coup, ils entendent beugler le refrain de « Marcia Baïla ». Arrivé dans l’ancien marché, au milieu des anciens étals de poissonnerie et de charcuterie toujours dans leur jus, on voit une foule compacte se trémousser sur la piste de danse. Mais en silence (ou presque, quelques enceintes assurent une discrète ambiance sonore).

Afin de ne pas troubler le voisinage, l’organisation (l’association Chahuts) a en effet décidé de pourvoir les fêtards de casques audio. Ils peuvent alors se connecter à l’une des deux fréquences, aux bandes sons alimentées par deux DJ. Résultat : des ambiances rétro et disco réunies sur le même dancefloor. Ainsi, en clôture du double set, à 1h15, a-t-on le choix entre « Make It Bun Dem » de Skrillex de Damian Marley, ou « Hey Jude », des Beatles.

Pet au casque

C’est malheureusement l’heure à laquelle votre serviteur venait de récupérer un casque, n’ayant pu se résoudre auparavant à faire une heure de queue afin de pouvoir guincher. D’un côté, il est donc très agaçant de voir s’amuser les happy few qui ont le droit au son. De l’autre, on adore regarder danser les gens (surtout sur des rythmes complètement différents), et se la donner grave parfois tout seul et sans un bruit dans un coin des halles, comme s’ils avaient un pet au casque.

Cela permet en outre de papoter tranquillement, sans avoir à se crier dans les oreilles, et de profiter du lieu : son ambiance de marché abandonné, son barbier, sa déco improbable, ses assiettes pour grignoter et ses consos abordables (à partir de 3 euros le demi).

10 soirées sont encore au programme à « La voiture qui tombe ». Le QG artistique et festif du festival Novart est entièrement animé par l’association Chahuts qui, outre les DJ set et autres Karaoké, y prévoit quelques conférences, spectacles et installations sonores. Un conseil : allez y tôt pour avoir un casque, ça ouvre à 18h.

Novart terminé, les travaux devraient commencer dans l’ancien marché, qui accueillera des équipements sportifs, des locaux associatifs et des commerces. Sa façade de béton et sa jaguar en suspension resteront en l’état.

Article actualisé le 05/10/2015 à 12h07
L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 489 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 160 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 097 visites. 1 commentaire.
×