Enquêtes et actualités gavé locales


Arrivée des premiers réfugiés « relocalisés » en Gironde

36 demandeurs d’asile d’origine syrienne, irakienne et érythréenne devaient arriver ce lundi soir dans la soirée en Gironde, a annoncé la préfecture dans un communiqué. Ils font partie des 120 migrants arrivés ce lundi en France, après avoir transité par les « hot spots », ces centres d’enregistrement des exilés créés en Grèce. Concernant les personnes accueillies …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Arrivée des premiers réfugiés « relocalisés » en Gironde

Rassemblement pour l'accueil des réfugiés à Bordeaux en septembre 2015 (WS/Rue89 Bordeaux)
Rassemblement pour l’accueil des réfugiés à Bordeaux en septembre 2015 (WS/Rue89 Bordeaux)

36 demandeurs d’asile d’origine syrienne, irakienne et érythréenne devaient arriver ce lundi soir dans la soirée en Gironde, a annoncé la préfecture dans un communiqué. Ils font partie des 120 migrants arrivés ce lundi en France, après avoir transité par les « hot spots », ces centres d’enregistrement des exilés créés en Grèce.

Concernant les personnes accueillies dans le département, 23 seront hébergées dans le centre d’accueil des demandeurs d’asiles (CADA) de Villenave d’Ornon, géré par le comité des oeuvres sociales (11 adultes et 12 enfants). 13 seront hébergées dans le centre d’accueil des demandeurs d’asiles d’Eysines géré par Adoma (10 adultes et 3 enfants).

« Toutes ces personnes ont déjà fait l’objet d’un entretien préalable avec l’office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) ce qui leur permettra de bénéficier d’une instruction accélérée de leur dossier dans la perspective de l’obtention du statut de réfugié », précisent les services de l’Etat.

561 places en centre d’accueil

Elles seront reçues dans les prochains jours au « guichet unique des demandeurs d’asile » de la préfecture, poursuit le communiqué. Une fois que le statut de réfugié leur aura été octroyé, un accompagnement visant leur insertion dans la société française sera mis en place.

Bordeaux est l’un des 6 points d’entrée sur le territoire national pour l’accueil des migrants. Le département de la Gironde compte aujourd’hui 561 places en CADA soit 200 places de plus qu’à l’été 2015. 300 places supplémentaires pourraient ouvrir d’ici l’été prochain.

La France a pour l’heure accueilli moins de 300 réfugiés fuyant les conflits en Syrie et en Irak, sur les 30000 qu’elle s’est engagée à « relocaliser » sur son sol.


Autres mots-clés :

Aucun mot-clé à afficher

Plus d'options