Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bordeaux au rendez-vous international de Global Debout
Société 

Bordeaux au rendez-vous international de Global Debout

par Walid Salem.
Publié le 16 mai 2016.
Imprimé le 16 octobre 2021 à 01:46
5 393 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Des ateliers spontanés lors de la Global Debout (WS/Rue89 Bordeaux)

Des ateliers spontanés lors de la Global Debout (WS/Rue89 Bordeaux)

Pour répondre à l’appel international de Global Debout, 250 Bordelais se sont retrouvés ce dimanche place de la Victoire « pour maintenir la pression » sur « des élus qui ne nous représentent pas ».

Ce dimanche 15 mai (76 mars), environ 250 personnes ont participé place de la Victoire, à Bordeaux, à la journée Global Debout. Ce rendez-vous, donné dans près de 300 villes en France et une centaine dans le monde, célébrait les cinq ans des Indignés espagnols. Bordeaux a répondu à l’appel international pour « faire de la politique au sens noble », peut-on lire sur les tracts, signant cet événement « Du 15-M au 49.3 ».

Dès 14h, des cartons griffonnés à même le sol affichaient les thématiques des ateliers créés par les participants : « Comment le peuple peut-il se réapproprier le pouvoir ? », « Pour les luttes sociales, pas de solutions électorales », « Qu’est-ce que l’autonomie et l’autogestion ? »… Par petites grappes, des jeunes et des vieux ont débattu de ces sujets avant de partager l’essentiel des idées en fin de journée.

Nuit Debout Bordeaux « se décentralise »

A quelques mètres de là, un trentenaire s’arrête pour observer la scène et lâche : « C’est un peu naïf, ce ne sont pas les bonnes solutions… », « Peut-être, mais ce sont les vrais problèmes » rétorque son amie. Comme en écho à cet échange, un militant de la Nuit Debout explique plus tard :

« Nous sommes là pour maintenir la pression, pour montrer ce qui ne va pas, pour débattre, pour faire entendre nos voix ! Nous n’avons peut-être pas les solutions mais nous subissons les problèmes… »

 

« Nous sommes là parce que les élus ne nous représentent pas », ajoute une militante.

En fin de journée, un échange téléphonique avec le rassemblement de Paris, diffusé sur hauts-parleurs, a tourné court à cause de problèmes techniques, juste le temps de se féliciter de cette mobilisation « qui ne faiblit pas ». A l’autre bout du fil, plus 1500 personnes étaient réunis place de la République à Paris.

« On aurait aimé être plus nombreux à Bordeaux, confie un militant de la première heure. La bonne nouvelle est qu’il y a beaucoup de nouvelles personnes en plus d’une cinquantaine qu’on voit régulièrement. C’est justement pour ça que Nuit Debout Bordeaux a décidé de décentraliser ses réunions. Aujourd’hui à la Victoire, mais d’autres rendez-vous sont organisés cette semaine : mercredi à Saint-Michel et jeudi sur la place Dormoy… »

Après un pique-nique, une assemblée populaire et un bœuf musical, la journée s’achève « tranquillement » à 22h30.

Article actualisé le 16/05/2016 à 19h06
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Bègles récolte plus de 5 000 euros au profit du collectif Bienvenue

par Victoria Berthet. 435 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le masque ne sera plus obligatoire dans les lieux recevant du public en Gironde

par La Rédaction. 2 493 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

LGV Bordeaux-Toulouse : le Conseil d’Etat déboute les opposants

par Victoria Berthet. 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×