Peter Harper : amour, surf et ukulélé
Culture 

Peter Harper : amour, surf et ukulélé

Peter Harper (DR)

Peter Harper (DR)

Dans la famille Harper, je voudrais le frère… Le musicien soul folk californien Peter Harper vient surfer les clubs de Bordeaux et des environs, accordant au public local la primeur de sa découverte.

Il s’imagine bien d’avance comment les choses vont se passer. A Bordeaux, à Pauillac, ou à Saint-Denis-de-Pile, après chaque concert, des spectateurs vont s’approcher de lui, pour prendre une photo ou acheter un CD, et, dans un anglais plus ou moins fluide, engager la conversation en commençant par : « J’adore Ben Harper… »

Peter & Ben

Il connaît le scénario, mais ne semble pas une seconde troublé ou vexé par cet incessant rappel fraternel :

« Je dois dire que j’aime beaucoup ça quand quelqu’un m’aborde en me disant : “Je suis un grand fan de ton frère, alors quand j’ai vu ton nom sur l’affiche, j’ai pensé que ça serait une bonne idée de venir te voir en concert”… »

Les deux frères ont grandi parmi les instruments de musique. Après l’école, chaque après-midi, ils rejoignaient le magasin familial, le Folk Music Store de Claremont, dans l’aire urbaine de Los Angeles. Ben a connu la carrière que l’on sait, et Peter a suivi la voie des beaux arts. Sa réputation actuelle est celle d’un talentueux sculpteur de bronze. Il s’est reconnecté à l’univers musical sur le tard, quand un des vendeurs du Store lui a a recommandé de se saisir d’un ukulélé et d’une guitare ténor, plutôt que de tenter à revenir la guitare folk.

Sud Ouest Coast

Ses compositions folk et soul, il vient les interpréter pour la toute première fois en France, seul en scène, s’accompagnant de son ukulélé et de sa guitare ténor. Curieusement, les dates de cette première incursion sont fortement concentrées dans le Sud Ouest – avec pas moins de sept concerts et showcases rien qu’à Bordeaux.

« Quand j’ai commencé la musique, c’est sans l’ombre d’un doute la France qui m’a le plus apprécié, justifie Peter Harper. Et les personnes qui m’ont concrètement aidé sont toutes de la région. Peut-être la prochaine tournée sera-t-elle plus équitablement répartie sur le territoire… »

Harper confie être heureux de voir sa série de concerts graviter autour de Bordeaux – mais aussi passer par Bayonne, Anglet et Capbreton – excité à l’idée de pouvoir consacrer quelques heures à une autre de ses passions : en bon californien, il pratique aussi le surf.

Paix et amour

A l’occasion de ces dates françaises, Peter Harper a pressé un CD de trois titres, intitulé Break The Cycle :

« Ce sera le titre éponyme de mon prochain album. Je l’ai écrit après les attaques terroristes du 13 Novembre. J’ai écrit la chanson dans la nuit. Nous devons d’abord briser ce cycle de violence, si nous voulons construire la paix. »

Attaché à lutter contre toute forme de discrimination, Peter Harper évoque sa propre expérience :

« Jusqu’à mes dix-huit ans, on me disait, aux USA, que j’étais un noir. A l’âge de dix-neuf ans, je suis parti vivre au Zimbabwe pour mes études, où les gens pensaient que j’étais blanc. La leçon que j’en ai tiré, c’est qu’il faut aimer chaque personne dont le cœur est bon. Peu importe d’où l’on vient ou bien de quoi on a l’air. »

Pour plus de leçons d’amour et plus de ukulélé, il vous suffira de vous rendre à un des nombreux shows que Peter et ses amis bordelais ont programmé. Quand on évoquera les premiers concerts de Peter Harper, en France, à Bordeaux ou sur un coin de côte atlantique, vous pourrez dire : « j’y étais. »

La tournée du coin

Harper_afficheLe mardi 24 mai au Café Brun, le mercredi 25 mai à Cultura (Bègles) puis à l’I.Boat, le jeudi 26 mai à Total Heaven puis au Sherlock Holmes, le samedi 28 mai au Bagus Bar (La Teste-de-Buch), le jeudi 2 juin aux Tourelles (Pauillac), le vendredi 3 juin à L’Accordeur (Saint-Denis-de-Pile), le samedi 4 juin à la Fnac Sainte-Catherine puis au Quartier Libre. Site internet.

L'AUTEUR
Guillaume Gwardeath
Rédacteur indépendant et explorateur des cultures de marge

En BREF

Le département de Gironde suspend l’accueil des enfants au foyer Emmaüs de Martillac

par Simon Barthélémy et Xavier Ridon. 1 464 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La préfecture dément le blocage à la gare de Bordeaux des Gilets jaunes en partance pour Paris

par Walid Salem. 2 178 visites. 1 commentaire.

Pour l’acte 4 des Gilets jaunes, Bordeaux va baisser les rideaux

par La Rédaction. 22 492 visites. 2 commentaires.