Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
La région « Nouvelle Aquitaine » attend son baptême
Politique  Société 

La région « Nouvelle Aquitaine » attend son baptême

par Amélie Petitdemange.
Publié le 21 juin 2016.
Imprimé le 05 juillet 2022 à 08:25
5 694 visites. 10 commentaires.
Anne-Marie Cocula, vice-présidente du Conseil régional, a mené la consultation quant au nouveau nom de la grande région (AP/Rue89 Bordeaux)

Anne-Marie Cocula, vice-présidente du Conseil régional, a mené la consultation quant au nouveau nom de la grande région (AP/Rue89 Bordeaux)

La région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes va changer de nom. Dans un rapport remis ce lundi 20 juin au président de la région Alain Rousset, la vice-présidente du Conseil régional propose « Nouvelle Aquitaine ». Les élus rendront leur avis lundi 27 juin.

Nouvelle Aquitaine… Après un an de consultation populaire, la participation de 41 000 habitants, 11 experts, 10 élus et du président du CESER, c’est le nom retenu pour baptiser la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Le groupe de travail, mené par la vice-présidente du Conseil régional Anne-Marie Cocula, est passé par de nombreuses propositions. Alien, Roussetie, Aquit’aime ou encore Akitilimoupoitchar, les plus de 40 000 propositions formulées par les internautes ne manquaient pas d’imagination. Le groupe de travail a donc procédé « par élimination » parmi les propositions les plus populaires.

Le nom Aliénor, pourtant arrivé en sixième position n’a par exemple pas été retenu, explique Anne-Marie Cocula :

« En plus du fait qu’elle ait inventé le divorce, on aurait confondu les habitants de la région avec des aliénés, un peu comme “autistes” pour les Hauts-de-France. »

Éliminée aussi l’appellation « Aquitania », trop « parc d’attraction touristique ou animalier », ou encore la proposition « Grande Aquitaine », à « l’ambition démesurée ».

Pas d’unanimité

C’est finalement Nouvelle Aquitaine, « symbole de renaissance », qui sera proposé en séance plénière lundi 27 juin.

« J’espère que nous serons unanimes sur l’abandon du nom ALPC, réagit le président de la région, Alain Rousset. Le nom de notre grande région est une marque pour les produits d’Aquitaine. Je soutiens cette nouvelle appellation, qui nous donnera de la visibilité en Europe et à l’étranger. »

Cet enthousiasme est loin d’être partagé. Une pétition contre le nom « Nouvelle Aquitaine » a été lancée le 13 juin. Elle a déjà atteint plus de 21 000 signatures.

« De toute façon, nous n’aurons jamais l’unanimité sur ce sujet », balaye Alain Rousset, qui assure avoir « fait le tour des propositions ». « J’espère que nous aurons dès lundi prochain un joli baptême », tranche le président.

Article actualisé le 21/06/2016 à 15h52
L'AUTEUR
Amélie Petitdemange
Etudiante à l'Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA)

En BREF

Girondins : Bordeaux Métropole renonce au loyer du stade pour empêcher la rétrogradation

par Simon Barthélémy. 513 visites. 4 commentaires.

De nouveaux orages violents attendus en Gironde, la fête de la musique impactée

par Simon Barthélémy. 1 067 visites. 2 commentaires.

Marche des fiertés : l’association Le Girofard dépose plainte pour menaces de mort

par Victoria Berthet. 941 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×