La Zad de Villenave évacuée, les zadistes toujours motivés
Brèves 

La Zad de Villenave évacuée, les zadistes toujours motivés

Sur le Domaine de la Plantation (SB/Rue89 Bordeaux)

Sur le site de la Plantation où le projet du golf est en cours de réalisation (SB/Rue89 Bordeaux)

« L’expulsion on s’y attendait. On avait planifié le départ des lieux. Ce n’était plus viable après une série d’interpellations. » Alexandre Mahfoudhi a été l’un des occupants de la zone à défendre sur le terrain qui doit accueillir le projet de golf à Villenave-d’Ornon. Il a quitté le site depuis son interpellation.

Ses camarades ont suivi. Dans un communiqué, ils indiquent que, mercredi dernier :

« Une seule personne [a été] évacuée grâce [sic] au déplacement de dix fourgons de gendarmes mobiles (80 à 100 gendarmes) : aux grands maux les grands remèdes. »

Malgré tout, cette intervention ne les décourage pas. Ils prévoient déjà de repasser sur les lieux ce samedi pour une matinée de nettoyage des déchets dès 10h, puis d’accueillir à 19h l’assemblée de Nuit Debout. Leur mois de juillet sera aussi ponctué le 20 d’une soirée de soutien au salon de thé le Samovar à Saint Michel, et le 28 d’une projection débat à l’Utopia autour du film « La guerre du golf« .

Procès

Le 29 juillet, Alexandre Mahfoudhi devra se rendre à son procès. Accusé d’agression en réunion avec arme (de la boue et des pierres) et ayant provoqué 10 jours d’interruption temporaire de travail à un conducteur de tractopelle, il est en liberté conditionnelle avec interdiction de se rendre à Villenave-d’Ornon. Il développe par ailleurs une version des faits différente. Il rapportait à Rue89 Bordeaux :

« Ce 24 juin, alors que les engins se préparaient à intervenir sur le chantier, neuf d’entre nous se dirigent vers un tractopelle. Le conducteur de l’engin a accéléré en faisant tournoyer sa grande pelle. Il a peut-être voulu nous faire peur mais il a pris des risques considérables. On a frôlé la catastrophe. L’un de nous a porté plainte le jour même. Lundi, deux autres qui ont voulu faire de même ont été refoulés par les policiers. »

Il risque 5 ans d’emprisonnement.

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.

En BREF

La députée de l’Entre-deux-Mers Christelle Dubos entre au gouvernement

par Simon Barthélémy. 998 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Du Aznavour, un Gaulois et 5000 manifestants contre la « casse sociale » à Bordeaux

par Xavier Ridon. 571 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Bordeaux, le paquebot The World rebaptisé The Worst par Olivier Crouzel

par Walid Salem. 5 515 visites. 1 commentaire.