Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
L’Académie de Bordeaux proposait aux collégiens d’écrire un discours pour Hitler
Brèves 

L’Académie de Bordeaux proposait aux collégiens d’écrire un discours pour Hitler

par La Rédaction.
Publié le 22 juillet 2016.
Imprimé le 25 septembre 2022 à 10:28
9 601 visites. 4 commentaires.
Une affiche de propagande proposée dans la boite à outils de l'Académie de Bordeaux (DR)

Une affiche de propagande proposée dans la boite à outils de l’Académie de Bordeaux (DR)

Un exercice proposait aux élèves de 3e d’écrire un discours antisémite pour Hitler. L’Académie de Bordeaux l’a retiré de son site internet ce vendredi matin.

« Nous sommes le 24 novembre 1942, la bataille de Stalingrad fait rage. Vous êtes employé au ministère du Reich à l’éducation du peuple et à la propagande. Le Führer, en colère, vient de commander à Joseph Goebbels un discours à faire entendre aux troupes, sur le front, afin de les galvaniser. Le ministre de la propagande vous demande d’élaborer ce discours en insistant sur les enjeux idéologiques et territoriaux de cette bataille pour l’Allemagne national-socialiste. »

Voilà le contexte de l’exercice de rédaction proposé par l’Académie de Bordeaux aux élèves de troisième sur son site internet. Cette introduction est suivie d’un extrait antisémite de Mein Kampf :

« Si le Juif, grâce à sa religion marxiste, arrive à vaincre les autres peuples de ce monde, sa couronne sera la couronne funéraire de l’humanité et la planète évoluera dans l’univers, comme elle le fit il y a des millions d’années, sans êtres humains. »

Des cartes et une affiche (ci-dessus) sont également fournies comme « outils » à disposition. L’exercice a été retiré ce vendredi matin.

« C’est maladroit, reconnaît Michel Roques, inspecteur pédagogique régional en histoire-géographie, interrogé par Le HuffPost. C’est pourquoi nous avons décidé de supprimer cet exercice de notre site ce vendredi 22 juillet au matin, depuis que plusieurs personnes s’en sont émues. »

L’exercice était sur la page « histoire et géographie de l’académie de Bordeaux » depuis le 14 novembre 2014. Il faisait partie des sujets, « tâches complexes », proposés par les professeurs et validés par l’Académie :

« Les élèves ne sont jamais livrés à eux-mêmes dans ce type d’exercice, précise Michel Roques. Son sujet proposait une confrontation entre un discours rédigé par la propagande nazie et un autre de la propagande soviétique. En connaissant le professeur, j’ai compris son sujet, mais il est vrai qu’il y a une certaine maladresse dans la formulation, que nous ne nions pas. »

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 453 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Succès de la tarification solidaire chez TBM, qui retrouve sa fréquentation d’avant-crise

par Simon Barthélémy. 427 visites. 5 commentaires.

Philippe Poutou retrouve un emploi dans le cinéma

par La Rédaction. 567 visites. 3 commentaires.
×