Enquêtes et actualités gavé locales


Deux lycées girondins évacués suite à de fausses alertes

Grosse panique ce lundi au lycée Sainte-Famille Saintonge, à Bordeaux, et au lycée de la mer, à Gujan-Mestras. Les 400 élèves et les 50 enseignants du premier établissement ont été évacué vers 11h suite à une fausse alerte à la bombe – les services de déminage n’ont rien trouvé sur place, les cours ont repris …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.


Grosse panique ce lundi au lycée Sainte-Famille Saintonge, à Bordeaux, et au lycée de la mer, à Gujan-Mestras. Les 400 élèves et les 50 enseignants du premier établissement ont été évacué vers 11h suite à une fausse alerte à la bombe – les services de déminage n’ont rien trouvé sur place, les cours ont repris dans l’après-midi.

C’est aussi un appel anonyme, annonçant l’intrusion dans le second établissement de « trois hommes barbus vêtus de djellabas et armés », qui a entraîné l’évacuation de 900 élèves. Plusieurs pelotons de gendarmerie sont intervenus, et n’ont rien détecté d’anormal.

« Pour ces deux établissements, des moyens de police et de gendarmerie importants ont été mobilisés, incluant des unités spécialisées sous la coordination de la cellule de crise activée en préfecture et du rectorat d’Académie », a indiqué la préfecture de région.

Le préfet Pierre Dartout a condamné « avec la plus grande fermeté les appels malveillants à l’origine de ces deux alertes qui ont mobilisé d’importants moyens, dans le contexte de l’état d’urgence où les gendarmes et policiers sont déjà très fortement sollicités, et qui ont déstabilisé le fonctionnement de ces établissements scolaires ».

Une enquête judiciaire est en cours.


#Bordeaux

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options