Joachim Fernandez, le défenseur des Girondins mort dans la rue
Vigie 

Joachim Fernandez, le défenseur des Girondins mort dans la rue

A VOIR SUR L’EQUIPE TV

(Capture d'écran/lequipe.fr)

(Capture d’écran/lequipe.fr)

La chaîne télé L’Equipe retrace le parcours de Joachim Fernandez, portrait d’un footballeur qui n’a pas atteint la gloire et les paillettes promises par le milieu. Issu du centre de formation des Girondins de Bordeaux, le défenseur était promis à un bel avenir. En 1996, il poussait la balle avec Zidane, Lizarazu et Dugarry mais meurt 20 ans plus tard dans l’anonymat et le froid d’un entrepôt désaffecté du Val-d’Oise. Il avait 43 ans.

Il apparaît sur les écrans le 19 mars 1996 pour les cinq dernières minutes de Bordeaux – Milan AC, historique victoire en quart de finale retour de la Coupe UEFA (3-0). Au moment de son entrée sur la pelouse de Chaban-Delmas, les commentateurs parient (hélas, assez justement) sur son avenir :

– Un gros baptême du feu pour les cinq minutes les plus importantes de sa jeune carrière !
– Et peut-être de toute sa carrière…

Car le défenseur n’arrivera à percer, ni à Bordeaux ni ailleurs. Ses proches en témoignent : il reste bloqué dans l’antichambre de l’élite et de la sélection nationale du Sénégal. Sa reconversion professionnelle et sa vie privée sont chaotiques jusqu’à faire tragiquement partie des 295 sans domicile fixe retrouvés morts cette années selon le collectif Morts de la rue.

A regarder sur lequipe.fr

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.

En BREF

Revue Far Ouest en quête de 1000 souscriptions pour « continuer à exister »

par La Rédaction. Aucun commentaire pour l'instant.

Mort de Daniel Cordier, Bordelais, grand résistant et secrétaire de Jean Moulin

par Simon Barthélémy. 253 visites. 3 commentaires.

Vers la mise en examen de quatre ados pour apologie du terrorisme après les tags au Bouscat

par Simon Barthélémy. 1 143 visites. 1 commentaire.