Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Dossier #10 : Bordeaux, nouveau bastion de l’édition ?
Culture  Kiosque abonné 

Dossier #10 : Bordeaux, nouveau bastion de l’édition ?

par La Rédaction.
Publié le 31 mars 2017.
Imprimé le 28 novembre 2021 à 00:51
2 005 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dossier #10 : Bordeaux, nouveau bastion de l’édition ?

Loin de Paris, des fleurons de l’édition s’affirment à Bordeaux

« La Nouvelle-Aquitaine reste dans le peloton de tête de l’édition »

Que reste-t-il des éditions régionalistes ?

Non, Internet n’a pas tué le livre : aujourd’hui, 84% des Français se déclarent lecteurs, et près d’un sur deux affirme ouvrir un bouquin tous les jours. Selon  la dernière étude du Centre national du livre (CNL), ils se plongent en priorité dans les romans, puis dans des ouvrages pratiques (cuisine, bricolage, voyage…).

Après le Salon du Livre, rebaptisé Livre Paris, l’Escale du Livre, qui se déroule ce week-end place Sainte-Croix à Bordeaux, sera une nouvelle occasion de mesurer cet intérêt, en attendant d’autres festivals dédiés spécifiquement à la bande dessinée, les Bulles en Hauts de Garonne à Lormont les 8 et 9 avril, puis Regard 9 à Bordeaux. Autant de vitrines du dynamisme local dans l’édition, selon Pierre Mazet, président de l’Escale du livre :

« Des maisons ayant une production littéraire de grande qualité ont tendance à se développer et se renforcer en Aquitaine. Des éditeurs se lancent ou se déplacent ici car elles trouvent de bonnes conditions de travail, des libraires importants qui les accompagnent et une vraie politique régionale d’aide au secteur, sans équivalent dans d’autres régions. »

La Nouvelle-Aquitaine peut en effet compter sur le contrat de filière conclu avec le CNL et son agence, Ecla. La situation est plus compliquée ailleurs : la région Ile-de-France, par exemple, a décidé de liquider son agence, le MOTif.  Pierre Mazet estime même qu’entre les prix de l’immobilier parisien, qui poussent les éditeurs loin de Saint-Germain-des-Près, et la création de la LGV Paris-Bordeaux, il devient donc très intéressant pour les maisons d’édition de s’installer « en région ».

Des éditeurs audacieux de la métropole bordelaise savent déjà se faire remarquer avec des auteurs inconnus, français ou étranger, à l’image du phénomène En attendant Bojangle, chez Finitude – 320000 exemplaires l’an dernier. Rue89 Bordeaux est allé à leur rencontre, et a tenté de comprendre ce qui fonctionnait bien, ou s’avérait plus compliqué pour d’autres éditeurs et professionnels de la filière livre. Bonne lecture !

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Le port du masque à l’école redevient obligatoire dans toute la Nouvelle-Aquitaine

par La Rédaction. 483 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

140 événements pour l’égalité et la diversité à Bordeaux Métropole

par Victoria Berthet. 463 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 964 visites. 2 commentaires.
×