Enquêtes et actualités gavé locales

Liberté, égalité, informés : la presse interpelle les candidats à la Présidentielle

Ce mercredi 5 avril, le collectif « Informer n’est pas un délit » et Reporters sans frontières (RSF) organisent une journée de mobilisation pour défendre la liberté de l’information en France.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Liberté, égalité, informés : la presse interpelle les candidats à la Présidentielle

Le dernier classement mondial de la liberté de la presse de RSF montre une nouvelle dégringolade de la place de la France, passant de la 38e place en 2015 à la 45e place, sur 180 pays audités.

Le classement est établi « selon le critère du degré de liberté dont jouissent les journalistes », évalué d’après un questionnaire de 87 questions posées aux professionnels, juristes et sociologues, « sur une appréciation du pluralisme, de l’indépendance des médias, de la qualité du cadre légal et de la sécurité des journalistes dans ces pays ».

La note de la France s’explique par les multiples lois présentées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Le retard pris par la France pour adopter sa loi de protection des sources (limitée au journalisme professionnel) et d’indépendance des médias inquiètent particulièrement les observateurs qui soulignent les liens étroits entre les puissances industrielles et les propriétaires des médias, qui sont souvent les mêmes. Sans diversité des investisseurs, RSF déplore le peu de diversité des libertés éditoriales.

Interpeler les candidats

A quelques jours du scrutin présidentiel, la liberté de l’information reste la grande absente du débat politique, alors même que c’est un pilier essentiel de notre démocratie qui est en danger aujourd’hui. Les violences envers les journalistes et les atteintes à l’indépendance des médias se multiplient depuis plusieurs mois.

Cinq recommandations concrètes seront portées auprès des candidats pour que la protection de la liberté et l’indépendance en France soit à la hauteur d’une grande démocratie :

  1. Lutter contre la concentration des médias et assurer la transparence de la propriété des médias.
  2. Faire adopter une nouvelle loi sur la protection du secret des sources.
  3. Lutter contre les procédures abusives contre les journalistes.
  4. Créer un délit de trafic d’influence appliqué au champ de l’information.
  5. Faciliter et élargir l’accès aux documents publics pour tous.

En France aussi, la liberté d’informer doit être défendue.

Si vous voulez signer la pétition de RSF, c’est ici.


#Liberté de la presse

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options