Brèves 

Corinne Guillemot « mise en retrait » du groupe PS au Conseil départemental de la Gironde

Accusée de fraude aux prestations sociales, la conseillère départementale socialiste avait été placée en garde à vue jeudi dernier.

Le groupe socialiste du Conseil départemental de la Gironde s’est réuni ce lundi matin avant la séance plénière pour étudier la situation de Corinne Guillemot, conseillère départementale soupçonnée d’avoir perçu le revenu de solidarité active (RSA) depuis le printemps 2016, en plus de ses indemnités d’élue. Selon la déclaration d’un responsable du groupe, la conseillère va faire « l’objet de mise en œuvre de procédure de mise en retrait de ses fonctions ».

Cette décision intervient suite au placement en garde à vue de Corinne Guillemot et de son ex-compagnon, jeudi dernier, pour les besoins de l’enquête dans cette affaire. La conseillère a toujours affirmé qu’elle n’était pas au courant de cette fraude aux prestations sociales ; rappelant que son compagne en avait fait la demande à son insu.

Cependant, la police aurait constaté que des sommes étaient versées sur les comptes bancaires de l’élue au titre du RSA. Entre le printemps 2016 et l’été 2017, elle aurait touché 1100 euros par mois en plus de ses indemnités d’élue qui se montent à 2000 euros par mois.

L’opposition

Samedi 16 décembre dernier, le groupe Gironde Avenir avait publié un communiqué de presse appelant « au nom de l’éthique républicaine » à écarter la conseillère du département de la Gironde tout en reconnaissant qu’elle « bénéficie de la présomption d’innocence sur le plan judiciaire ».

« Si personne ne peut contraindre Madame Guillemot à démissionner de son mandat à ce stade de l’enquête, il est cependant du pouvoir du Président du Conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, de l’écarter du groupe majoritaire, comme nous lui avons demandé à deux reprises (en séance plénière le 9 novembre dernier, par courriel le 16 novembre). »

La décision du groupe PS a été prise « pour préserver à la fois l’institution mais aussi permettre à Madame Guillemot de se défendre le plus sereinement possible ».

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication
En BREF

Baroud d’honneur contre la fermeture du pont de pierre

par Simon Barthélémy. 846 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Fumée blanche pour le cinéma multiplexe à Langon

par La Rédaction. Aucun commentaire pour l'instant.

Reggae Sun Ska : adieu la fac, rebonjour le Médoc

par Laurent Perpigna Iban. 306 visites. Aucun commentaire pour l'instant.