Les contrôleurs de la SNCF étaient priés de surveiller les migrants
Société 

Les contrôleurs de la SNCF étaient priés de surveiller les migrants

« Discrimination », « délation »… La CGT des Cheminots de Bordeaux dénonce une note interne demandant aux contrôleurs de Nouvelle-Aquitaine d’alerter la police ferroviaire sur la présence de migrants sur les quais ou dans les trains. La direction régionale de la SNCF affirme qu’elle ne connaissait pas cette note et a ordonné son retrait.

« Tous les collègues ont été extrêmement choqués par cette note datée du 16 février et envoyée dans la boite mail professionnelle des 600 contrôleurs de la région, explique Séverine Rizzi, de la CGT Cheminots. Ce que l’on demande maintenant c’est une communication inverse, indiquant aux contrôleurs qu’ils ne font pas partie des effectifs de la préfecture ou d’une milice, et qu’ils ne sont en aucun cas dédiés à faire du délit de faciès s’ils sont confrontés à des gens qui ressemblent à des migrants ».

Intitulée « Flash Sûreté. Présence de migrants à bord », la note rappelait aux contrôleurs « l’absolue nécessité d’aviser les services de sécurité interne en cas de présence de groupes de migrants sur le quai ou à bord des trains ».

Selon la CGT, la direction des contrôleurs demandait également de « recueillir des informations (nombre de personnes, gare de destination, présence d’enfants, raison de la mobilité) », tout en exhortant les agents à ne pas s’exposer. Bref, loin de la mission principale des contrôleurs, à savoir vérifier la validité des titres de transport des voyageurs.

Dans un communiqué de presse envoyé ce mardi, la CGT Cheminots de Bordeaux dénonce « un véritable scandale » :

« Nous considérons qu’il s’agit d’une incitation à des pratiques de discrimination et de délation vis-à-vis d’une population d’usagers de par leurs origines ou leur apparence physique dignes des pires moments de notre histoire. Pire, les préconisations faites aux agents sous entendent que des usagers d’origine étrangère qui voyageraient en groupe seraient soit disant dangereux et en situation de fraude. »

Les contrôleurs sont priés de signaler les « groupes de migrants sur le quai ou à bord des trains » (WS/Rue89 Bordeaux)

« Une initiative personnelle » !

Jointe par Rue89 Bordeaux, la direction régionale de la SNCF affirme avoir appris l’existence de cette note interne ce mardi « en tout début d’après-midi »… par les journalistes, qui réagissaient au communiqué de la CGT.

« La direction régionale n’avait pas connaissance de cette note et ne l’a donc pas validée, indique le service communication de la SNCF. Il a été demandé, dès connaissance de cette note par la direction, de ne plus la diffuser car elle est en effet incomplète et fait preuve de maladresses. »

Selon la SNCF, la note est « le fruit d’une initiative personnelle » ; elle « ne reflète en aucun cas la politique nationale de SNCF qui se doit de communiquer les coordonnées des services pouvant aider les populations concernées par la crise migratoire ».

La direction Nouvelle-Aquitaine de la SNCF assure qu’ « une nouvelle note sera diffusée et portera sur les “gestes métiers” à tenir de manière globale pour toute personne non munie de billet ».

Elle rencontrera ce mercredi la CGT Cheminots. Séverine Rizzi affirme ne pas comprendre l’origine de ces consignes, qui rappellent la polémique sur l’appui de la SNCF aux forces de l’ordre à la frontière franco-italienne :

« Cette note arrive comme un cheveu sur la soupe, il n’y a actuellement ni plus ni moins de migrants dans les gares et les trains de la région. Nous ne voyons que le contexte des débats à l’Assemblée nationale sur la loi asile immigration, très décriée, par laquelle le gouvernement veut juguler les flux migratoires. Peut-être certains ont ils voulu anticiper et faire du zèle, mais ce ne sont que des suppositions. »

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Pierre Hurmic, candidat de l’urgence climatique à la mairie de Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 104 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Chérot, le projet du métro à Bordeaux tombe à l’eau

par Walid Salem. 970 visites. 7 commentaires.

Le MacDo de la rue Sainte-Catherine porte plainte contre les Jeunes pour le Climat

par Claire Mayer. 2 427 visites. Aucun commentaire pour l'instant.