Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bordeaux Métropole arrête d’arroser Ford
Brèves 

Bordeaux Métropole arrête d’arroser Ford

par Simon Barthélémy.
Publié le 24 mars 2018.
Imprimé le 08 décembre 2022 à 01:06
1 894 visites. 1 commentaire.
Le conseil de Bordeaux Métropole a adopté ce vendredi une motion de soutien aux salariés de l’usine Ford de Blanquefort, et décide de ne pas verser le dernier tiers de la subvention prévue avec le constructeur, soit 686000 euros. Le conseil départemental de la Gironde compte prendre une décision similaire.

« Ford nous a mené en bateau pendant des mois, déclare Alain Juppé, cette motion exprime notre mécontentement. Nous devons soutenir le gouvernement pour qu’il obtienne de Ford des engagements précis sur le maintien de l’activité jusqu’à la fin de l’année 2019, car le groupe est encore ambigu » sur ce point.

Devant le conseil, le président de Bordeaux Métropole va plus loin :

« Nous allons regarder si il n’y a pas moyen d’obtenir le remboursement du reste (des aides versées par la métropole à Ford, NDLR) si les engagements n’ont pas été tenus. »

900 emplois sont concernés sans compter les emplois induits, rappelle le texte voté à l’unanimité :

« La direction de Ford depuis plusieurs mois n’a jamais fait de réelles propositions concrètes. A l’inverse, les salariés de l’usine ont eu une attitude responsable en formulant des solutions industrielles réalistes. »

Pour la métropole, « Ford n’a aucune raison économique de partir » : selon ses propres études, le site de Blanquefort a gagné 8% d’efficience, contre 4% en moyenne pour les autres usines ; et « Ford est un constructeur en retard sur le marché européen pour la voiture de demain (électriques, hybrides, autonomes) et l’Etat et la Région sont prêts à travailler avec la direction de Ford à ce sujet ».

L’ancien président de la CUB et ex-maire de Blanquefort, Vincent Feltesse, souhaite quant à lui que le gouvernement pèse pour faire de cette question (de l’avenir de l’usine girondine) une question emblématique dans les discussions commerciales avec les États-Unis, notamment sur l’acier. »

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Perquisitions chez Edwige Diaz, députée RN de Gironde, soupçonnée d’emploi fictif

par La Rédaction. 528 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La Commission européenne enterre le retour de la navette Bordeaux-Orly

par La Rédaction. 431 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une nouvelle brigade de police dédiée aux transports en commun va patrouiller à Bordeaux

par La Rédaction. 456 visites. 2 commentaires.
×