La Salle des Fêtes du Grand Parc : une exposition avant l’ouverture fin juin
Culture 

La Salle des Fêtes du Grand Parc : une exposition avant l’ouverture fin juin

La réouverture de la Salle des Fêtes Bordeaux-Grand Parc est prévue fin juin. En attendant la venue programmée de Didier Super ou de The Limiñanas… une exposition retrace l’histoire de ce lieu mythique dont le vernissage a lieu ce jeudi.

Tout Bordelais amoureux du rock a connu la Salle des Fêtes. The Cure, Iggy Pop, The Ramones, Metallica… Des grands noms internationaux ont foulé sa scène, fierté des habitants du Grand Parc. A la fin des années 1990, le lieu a fermé pour des raisons de sécurité. Sa réouverture, annoncée fin juin 2018, a fortement mobilisé le quartier. 

« Continuer le livre de la Salle des Fêtes »

Yohan Delmeire, chef du service quartier, projets de territoire et de médiation au service culture de Bordeaux, voit la réouverture comme la « continuation du livre de la Salle des Fêtes plutôt que la fermeture d’un chapitre ». Selon lui, des centaines de personnes – pour la plupart familiers du lieu – ont participé aux concertations publiques pour « ne pas le dénaturer ».

Avant d’aller au bout du projet, une enquête auprès de 900 jeunes du quartier a été menée afin de discerner leurs références culturelles :

« Le but n’était pas de leur proposer ce qu’ils connaissent déjà, mais de les emmener sur d’autres parcours », ajoute Yohan Delmeire.

La gestion du lieu est confiée à la direction des affaires culturelles de Bordeaux. Il sera également loué à des associations et collectifs du territoire, comme la Rock School Barbey, l’Orangeade, Bordeaux Rock ou encore Allez Les Filles.

Programmation

C’est justement l’incontournable festival Relâche d’Allez les Filles qui dévoile un aperçu du programme rock prévu à la Salle des fêtes du Grand Parc. Outre The Limiñanas, originaire des Pyrénées-Orientales, le programmateur Francis Vidal annonce la venue du groupe américain originaire de Brooklyn, Endless Boogie, et aussi Mark Porkchop Holder, un autre américain du Tennessee.

Le programme complet sera dévoilé mi-mai. En tout, une vingtaine de dates sur l’année pour des publics ciblés, les enfants, les 15-25 ans et les seniors. En plus des concerts, des humoristes sont attendus en décembre comme Guillermo Guiz ou Didier Super .

Autour de la programmation, des événements seront proposés dans le quartier : Didier Super animera un atelier d’écriture lors de sa venue, ou encore, il est prévu de sensibiliser des habitants d’EPAHD à la musique électronique.

Image de synthèse de l’intérieur de la future Salle des Fêtes (DR Mairie de Bordeaux)

50 ans d’histoire(s)

Visuel de l’exposition « Depuis 1968, 50 ans d’histoire(s) de la Salle des Fêtes » (© Collection Pierre Barbier)

En attendant, une exposition remémore le passé du lieu. « Depuis 1968, 50 ans d’histoire(s) de la Salle des Fêtes » propose des documents sur ce point central de la vie sociale du Grand Parc. La première partie de l’expo revient sur cet atout culturel qui émerge dans les années 1960, faisant du quartier une sorte de « village » dans Bordeaux.

L’exposition est visible jusqu’au 19 mai dans trois lieux différents associés chacun à une époque : à la maison du projet les années 1960, à la bibliothèque du Grand Parc les années 1970 (et tous les concerts mythiques qui les ont traversés), et enfin les années 1980 à la mairie de quartier.

« Les habitants vivent avec le souvenir d’un concert d’Iggy Pop un soir, et le bal des enfants du quartier le lendemain », souligne Yohan Delmeire

Le contenu de l’expo a été créé à partir d’éléments provenant d’une part des habitants, grâce à une collecte généralisée ayant réuni entre 150 et 180 objets : places de concert, dédicaces, cartes ciné-club de l’époque… Mais aussi grâce aux archives métropolitaines et du journal Sud Ouest qui recèlent de critiques et couvertures de spectacles.

Trois jours de fête seront prévus pour l’inauguration de le Salle des Fêtes, le 28, 29 et 30 juin.

L'AUTEUR
Taline Oundjian
Taline Oundjian
Journaliste en formation à l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA), stylo et caméra tournés vers les sujets culturels, environnementaux et sociétaux

En BREF

A Bordeaux, une marche du siècle et six militants du climat en garde à vue

par La Rédaction. 2 047 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Grève pour le climat : des milliers de Bordelais ont séché pour la bonne cause

par La Rédaction. 916 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du 8 mars à Bordeaux : des meufs, des keufs et des violences policières

par Baptiste Giraud. 3 641 visites. 2 commentaires.