Une « manif de riches » à Bordeaux pour fêter Emmanuel Macron
Brèves  Politique 

Une « manif de riches » à Bordeaux pour fêter Emmanuel Macron

« L’humour a toujours été contre le pouvoir, quel que soit le régime ». Mise en pratique de la citation de Coluche, le Comité du 5 mai Bordeaux Métropole organise une « Manif de Riches» qui se tiendra samedi 5 mai à Bordeaux, déclinaison locale de « la fête à Macron », un an après son arrivée à l’Elysée.

« Macron, on t’soutient, avant not’ week-end sur l’Bassin ». « Je n’ai qu’un péché, mon Triangle d’Or ». « Non, non, non aux Sahraouis, oui, oui, oui, aux touristes Airbnb ». Voici quelques propositions de slogans locaux gracieusement fournies par Rue89 Bordeaux à la « fête à Macron », prévue ce samedi.

La manifestation partira à 11h de la Place des Quinconces et déambulera dans les beaux quartiers de Bordeaux avant un grand pique-nique Place de la Bourse, à 12h30. Elle a reçu l’autorisation de la préfecture. Et elle est confirmée, en dépit des soucis d’organisation de sa grande sœur parisienne, suite aux violences de la manif du 1er mai et à la polémique entre le président de la République et la France insoumise.

Marie Duret-Pujol, membre du comité du 5 mai de Bordeaux Métropole, maître de conférences d’études théâtrales à l’Université Bordeaux Montaigne – et accessoirement candidate France Insoumise aux dernières élections législatives -, raconte la genèse de ce projet :

« Dans plusieurs villes, un comité s’est créé en réponse à l’appel de François Ruffin et Frédéric Lordon pour organiser la « manif de droite » qui se tiendra à Paris. A Bordeaux, on s’est rendus compte que beaucoup de personnes ne pouvaient pas bloquer deux jours pour monter à Paris, alors on a décidé d’en organiser une ici. »

Tutos de pipeau

L’objectif ? Tourner en dérision les mots d’ordre de droite et dénoncer « avec humour » la politique du président, souvent taxée de favoritisme envers les plus aisés. Un groupe Facebook a été créé pour préparer au mieux les participants avec tutos de flûte ou karaokés.

Une idée de slogan proposée par le comité.

Car pour cette manifestation lancée seulement mercredi dernier, tout est millimétré. Un dress-code est affiché sur leur évènement Facebook, conseillant de vêtir cravates et foulards ou de s’asperger de parfum. Évidemment, seront exclus enfants bruyants, jeans et grossièretés. Les femmes quant à elles seront « tolérées » à condition que leur tenue soit soignée : chignon impeccable et tailleur de rigueur.

ISF, SS

Il est précisé que « seuls les slogans à la gloire du bel Emmanuel seront autorisés». Pour compléter le tableau, des exemples de pancartes sont proposés aux participants : « ISF, SS » ou « les pauvres taisez-vous, l’État est avec nous ».  La consigne est passée.

L’idée, c’est de ne pas faire « une manifestation de plus » mais de rendre la chose plus sympa et participatif. Je crois que l’idée a bien pris : on a brassé large au niveau du Sud-Ouest, on a des personnes d’Angoulême et de Dordogne qui souhaiteraient venir, explique Marie Duret-Pujol.

Pour celles et ceux qui buteraient sur le concept, le comité propose un  exemple, joint à la description : le mini-documentaire d’Arnaud Contreras sur la manifestation de 2003, organisée par les « Artistes de rue de droite ».

Plus de 100 personnes ont annoncé leur participation sur l’événement Facebook. « Il nous en faudrait 70 pour que la manifestation ressemble à quelque chose », espère Marie Duret-Pujol. Le pique-nique servira aussi de lieu d’expression, notamment pour le Collectif Stop Linky qui lutte contre les compteurs connectés, et manifestera aussi ce samedi.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

Contre les pesticides, le mouvement des Coquelicots essaime naturellement en Gironde

par Walid Salem. 1 734 visites. 2 commentaires.

Entre 4000 et 10000 personnes ont marché pour le climat à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 883 visites. 2 commentaires.

8 septembre : Une marche pour le climat et une action contre l’avion à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 4 239 visites. Aucun commentaire pour l'instant.