Le parquet de Bordeaux classe sans suite la plainte contre Bertrand Cantat
Brèves 

Le parquet de Bordeaux classe sans suite la plainte contre Bertrand Cantat

Le procureur de la République a décidé du classement sans suite de la plainte déposée par l’association Femme et Libre contre le chanteur Bertrand Cantat pour la mort de son ex femme, Krisztina Rady.

Les investigations menées par la police judiciaire n’ont selon le parquet « pas permis de caractériser que le suicide en date du 10 janvier 2010 de Mme Krisztina Rady épouse Cantat était en relation avec des violences physiques et psychologiques commises sur elle par Bertrand Cantat ».

Cette nouvelle enquête conduite par le parquet de Bordeaux sur les causes de la mort de Krisztina Rady, débouche ainsi, comme les trois précédentes, sur un classement sans suite, rappelle l’institution judiciaire, précisant que toutes ses décisions rendues n’ont pas fait l’objet de recours.

L’ex leader de Noir Désir a été brièvement entendu jeudi dans les locaux de l’hôtel de police de Bordeaux. Début juin, le parquet de Bordeaux avait confirmé que l’enquête avait été rouverte sur le suicide de l’ex-épouse de l’artiste pour vérifier « des éléments » transmis par la présidente de Femme et Libre, Yael Mellul.

Krisztina Rady, mère de deux enfants de Bertrand Cantat, s’est suicidée en janvier 2010 au domicile conjugal à Bordeaux. Le chanteur, libre depuis octobre 2007 après avoir purgé sa peine pour des coups mortels sur l’actrice Marie Trintignant en 2003, avait été mis hors de cause dans ce suicide.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Contre les pesticides, le mouvement des Coquelicots essaime naturellement en Gironde

par Walid Salem. 1 734 visites. 2 commentaires.

Entre 4000 et 10000 personnes ont marché pour le climat à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 883 visites. 2 commentaires.

8 septembre : Une marche pour le climat et une action contre l’avion à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 4 239 visites. Aucun commentaire pour l'instant.