Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
En rejoignant LREM, la sénatrice Françoise Cartron vire à droite selon le PS
Brèves 

En rejoignant LREM, la sénatrice Françoise Cartron vire à droite selon le PS

par Xavier Ridon.
Publié le 19 juillet 2018.
Imprimé le 29 novembre 2022 à 12:39
2 724 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le passage de la Girondine Françoise Cartron dans le groupe LREM au Sénat fait réagir le PS girondin, « sans surprise ».

Une nouvelle tête fait son entrée dans le groupe des sénateurs de La République en Marche. La girondine Françoise Cartron, ancienne maire d’Artigues-près-Bordeaux, quitte le groupe du Parti socialiste pour celui du mouvement présidentiel. Le groupe LREM est composé ce jeudi de 22 sénateurs et sénatrices sur 348.

A Sud Ouest, elle déplore le vote de son premier groupe contre la scolarité obligatoire à 3 ans. A Public Sénat, elle raconte plutôt avoir voté « par loyauté » et à contre-cœur avec le groupe PS contre la réforme ferroviaire ce qui aurait entamé la rupture définitive.

Seul dénominateur commun, la « discipline de vote » qu’elle dénonce et qui la contraignait à s’aligner sur le vote de ses camarades socialistes. Une pratique qui n’est pas nouvelle dans l’Assemblée nationale, également présente dans les groupes LREM comme le démontre le rappel à l’ordre (et les sanctions) fait aux députés marcheurs par leur président de groupe lors du vote de la loi asile-immigration.

La fédération de Gironde du Parti socialiste commente par la voix de son premier secrétaire Thierry Trijoulet :

« Ce choix n’est pas une surprise. (…) Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur la caractère droitier de la politique menée par la République en Marche. »

Après « plusieurs tentatives infructueuses », ce changement de groupe politique donne, selon le premier secrétaire, « du crédit » à la loi Asile et Immigration, la loi Elan sur le logement ou la réforme constitutionnelle. François Cartron promet cependant qu’elle aura une « liberté d’expression et de vote ». Des mots déjà entendus chez les députées LREM élues à Bordeaux.

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.

En BREF

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 565 visites. 1 commentaire.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député RN Grégoire de Fournas rattrapé par ses travailleurs étrangers

par Walid Salem. 1 429 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×