Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
A Bordeaux, le paquebot The World rebaptisé The Worst par Olivier Crouzel
Brèves 

A Bordeaux, le paquebot The World rebaptisé The Worst par Olivier Crouzel

par Walid Salem.
Publié le 9 octobre 2018.
Imprimé le 24 mai 2022 à 22:46
7 350 visites. 1 commentaire.

Tôt ce mardi matin, l’artiste bordelais engagé Olivier Crouzel a projeté The Worst sur l’arrière du bateau en escale à Bordeaux.

The Worst, ce qui veut dire Le Pire, projeté en grand sur l’arrière de The World, paquebot cinq étoiles actuellement en escale à Bordeaux. L’auteur de cette performance est Olivier Crouzel, artiste bordelais engagé. Il est intervenu à 7h ce mardi et la projection a duré une heure.

Pourquoi le pire ? Il répond à Rue89 Bordeaux :

« Un paquebot qui s’appelle The World [Le monde, NDLR] et qui ne réunit que des milliardaires à bord, c’est d’une arrogance absolue ! Ces gens ne doivent pas savoir vraiment ce qu’est le monde, et dans quel état il est ! »

L’artiste dénonce également la pollution engendrée par ce navire qui sillonne les mers avec de nombreuses cabines inoccupées. En effet, celles-ci sont des propriétés privées, leurs occupants ne sont pas forcément tous à bord et ils se seraient engagés à ne pas les louer. « C’est bien connu, ce sont les riches qui polluent le plus », ajoute Olivier Crouzel.

Inauguré en mars 2002, The World est un navire de taille imposante – 196 mètres de long, 30 de large. Il est la propriété de 165 résidents venus de 45 pays différents. Les appartements valent 2,6 millions d’euros (M€) pour un studio, plus de 10 M€ pour un appartement de trois pièces. Sous pavillon des Bahamas, il transporte en moyenne 150 à 200 personnes et 280 membres d’équipage. Il fait escale à Bordeaux jusqu’à jeudi soir 19h.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

« Le petit peuple du potager » ou l’éloge d’une culture sans pesticides

par La Rédaction. 531 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Passé esclavagiste à Bordeaux : les plaques pédagogiques de la rue Colbert vandalisées

par Walid Salem. 861 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Métabadie » : Pola expose l’expression artistique de jeunes en difficulté

par Noa Charbogne. 327 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×